Au bout des doigts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Au bout des doigts
Réalisation Ludovic Bernard
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 105 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au bout des doigts est une comédie dramatique de Ludovic Bernard sortie en 2018.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Mathieu est un jeune homme de la banlieue parisienne qui traîne avec sa bande de copains et se livre à quelques cambriolages. Enfant, il avait rencontré Monsieur Jacques, un vieux professeur de piano, qui avait réussi à le transformer en véritable virtuose. Après le décès de Monsieur Jacques, Mathieu hérite de son piano, mais sa mère, faute de moyens financiers, est incapable de lui offrir des cours de piano. Mathieu sombre dans une mélancolie teintée de rage de ne pouvoir mener à bien un projet musical à la hauteur de son talent. Au hasard d'un déplacement, alors que Mathieu joue dans la gare du Nord sur un piano mis à disposition du public, il se fait remarquer par Pierre Geithner, personnage important du conservatoire de Paris. Pierre assiste à une course poursuite entre Mathieu et la police et comprend qu'il a commis des actes répréhensibles. Il le retrouve un jour à nouveau assis au piano de la gare et essaie de le convaincre de venir au conservatoire, proposition aussitôt rejetée par Mathieu. Il se fait un jour pincer par la police en flagrant délit de cambriolage. Le jour de son passage au tribunal, il fait tout de même appel à Pierre qui lui trouve une issue honorable : celui-ci lui évite la prison en le forçant à venir chaque jour au conservatoire pendant six mois pour y faire des travaux d'intérêt général. Mais alors que Mathieu pense exécuter un simple travail manuel, Pierre le force à dévoiler ses talents au piano et à se présenter à un concours international de très haut niveau. Mathieu fait également connaissance avec Anna, une élève violoncelliste du conservatoire qui va lui redonner un peu de goût à la vie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Ludovic Bernard
  • Scénario : Ludovic Bernard, Johanne Bernard
  • Directeur de la photographie : Thomas Hardmeier
  • Chef décorateur : Philipe Chiffre
  • Costumes : Marylin Fitoussi
  • Musique : Harry Allouche
  • Montage : Romain Rioult
  • Direction artistique : Philippe Chiffre
  • Producteurs : Eric Juhérian, Mathias Rubin
  • Sociétés de production : Récifilms, Umédia
  • Société de distribution : Mars films
  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 105 minutes
  • Date de sortie :
    • France : (Festival du film francophone d'Angoulême) ; (sortie nationale)
    • Belgique, Suisse romande :
    • En avant-première au Festival du Film Français d’Helvétie de Bern, Suisse.
    • En avant-première au Festival International du Film Francophone de Namur, Belgique.
    • En avant-première au Festival international du Film de Braunschweig, Allemagne.
    • En avant-première au Festival des Films Francophones d’Arras.
    • En avant-première au Festival des Films Francophones d’Albi.
    • En avant-première au Rencontre Cinématographique de Vence.
    • En avant-première au Festival International du Film de Rome, « Alice nella citta » Italie.
    • En avant-première au Festival des Films Francophones, Autriche.
    • En avant-première au Festival du Film de Emden, Allemagne.
    • En avant-première au Festival des Films Francophones Yokohama, Japon.
    • En avant-première au Festival de Colcoa, Los Angeles, USA.

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Jules Benchetrit : Mathieu Malinski, le pianiste
  • Lambert Wilson : Pierre Geithner, le responsable du conservatoire
  • Kristin Scott Thomas : la Comtesse, professeur de piano
  • Louis Vazquez : Mathieu Malinski jeune
  • Karidja Touré : Anna, la jeune violoncelliste du conservatoire
  • Xavier Guelfi : Kevin, un jeune de la banlieue
  • Samen Télesphore Teunou, Driss, un jeune de banlieue
  • André Marcon : André Ressigeac, le directeur du conservatoire
  • Vanessa David : Krista Malinski, la mère de Mathieu
  • Michel Jonasz : Monsieur Jacques, le vieux professeur de piano
  • Elsa Lepoivre : Mathilde Geithner, la femme de Pierre
  • Milo Mazé, David Malinski, frère de Mathieu
  • Louise Labeque, Marion Malinski
  • Gaspard Meier-Chaurand, Sébastien Michelet, le pianiste remplaçant du concours
  • Alexandre Brik, Alexandre Delaunay, le compositeur en vogue
  • Véronique Royer, professeure du Conservatoire
  • Rodolphe Borgniet, professeur de piano du Conservatoire
  • Bertrand Lacy : le médecin

Autour du film[modifier | modifier le code]

Jules Benchetrit n'étant pas pianiste, il a dû travailler tous les morceaux du film au piano trois heures par jour avec Jennifer Fichet, professeure de piano virtuose, pour qu'il adopte la bonne gestuelle. Après visionnage du film terminé, le réalisateur affirme que « Jennifer Fichet était en larmes du début à la fin : on y croit totalement »[1].

Critiques[modifier | modifier le code]

Au bout des doigts

Score cumulé
SiteNote
Allociné3.0 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Parisien3.0 étoiles sur 5
La Voix du Nord3.0 étoiles sur 5
CinéSéries2.0 étoiles sur 5

On relève sur la page d'AlloCiné une note moyenne de 3.7.

Pour Christine Pinchart de RTBF, « avoir mis le Concerto pour piano nº 2 de Rachmaninov au cœur de ce film, est séduisant, et lui confère un charme unique »[2].

Pour Femme Actuelle "Un film qui adoucit les moeurs".

Pour Le Parisien "Jules Benchetrit se montre impressionnant par sa capacité à donner une crédibilité totale à son personnage rétif au destin qui ne lui veux que du bien et triomphe dans son art de l'illusion".

Pour Voici "Une succession story sur une réinsertion réussie, pour les amoureux de Rachmaninoff et de Feel Good movie".

Distinctions[modifier | modifier le code]

Jules Benchetrit a été proposé comme révélation dans le cadre du César du meilleur espoir masculin[3].

Prix du Public au Festival du film et de la musique de la Baule.

Grand Prix du Jeune Jury au Festival des Notes et des Toiles.

Prix du Public » au Festival des Notes et des Toiles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dossier de presse du film Au bout des doigts », sur unifrance.org (consulté le 28 janvier 2019)
  2. Christine Pinchart, « "Au bout des doigts", pour le plaisir de la musique », sur rtbf.be,
  3. « César 2019 : 34 espoirs en lice pour les nominations », (consulté en 28 jnvier 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]