Arto Salomaa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arto Salomaa
Description de cette image, également commentée ci-après

Arto Salomaa en 2005.

Naissance
Turku, Finlande
Domaines Mathématiques, Informatique théorique
Institutions Université de Turku
Formation Université de Turku
Directeur de thèse Kustaa Adolf Inkeri
Étudiants en thèse Neil Jones, Paavo Turakainen, Magnus Steinby, Matti Soittola, Juhani Karhumäki, Jarkko Kari, Mogens Nielsen, Sven Skyum, Paul Vitanyi et 16 autres
Distinctions EATCS 2004
Site http://www.math.utu.fi/projects/staff/asalomaa/

Arto Kustaa Salomaa, né le 6 juin 1934 à Turku, en Finlande, est un mathématicien et informaticien théoricien finnois. Il travaille principalement dans les domaines des langages formels, la théorie des automates, la combinatoire des mots et la cryptographie. Il est, avec notamment Maurice Nivat et Grzegorz Rozenberg, l'un des fondateurs de l'informatique théorique européenne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Salomaa étudie à l'université de Turku (où son père était professeur de philosophie); il obtient un M. A. en 1954. En 1956-1957, Salomaa séjourne à l'université de Californie à Berkeley et il étudie sous la direction de John Myhill[1]. En 1959 il obtient une Licence universitaire (Ph. Lic.) à Turku et un Ph. D. à la même université en 1960, sous la direction de Kustaa Inkeri[2]). En 1957, Salomaa est nommé assistant à l’université de Turku. En 1965, il devient professeur de mathématiques à cette même université, et il conserve ce poste jusqu'à sa retraite en 1999. Il passe également deux années à l'université de Western Ontario à London, Ontario, Canada, et deux années à l'université d'Aarhus au Danemark[2],[3].

Salomaa fut président de l'European Association for Theoretical Computer Science de 1979 à 1985[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Salomaa est un auteur très prolifique. En plus d'une grande quantité d'articles dans des journaux scientifiques et de communications à des colloques[5], il a publié, seul ou avec des coauteurs, de nombreux livres, et édité de nombreux manuels ou textes de conférences et de workshops. Les livres sont devenus fréquemment des ouvrages de référence, et le livre "Formal Languages" était, en 1991, parmi les 100 textes les plus cités en mathématiques[2]. Parmi les ouvrages édités, il y a notamment le Handbook of Formal Languages en 3 volumes, et le Book of L.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2001: Académicien, titre honorifique décerné par l'Académie de Finlande[6].
  • 2004: Prix EATCS[7].
  • 8 titres de docteur honoris causa[7],[8] :
    • Åbo Akademi 1988.
    • Université d'Oulu 1989.
    • Université de Szeged, Hongrie, 1989.
    • Université de Bucarest, Roumanie, 1992.
    • TU Magdebourg, Allemagne, 1992.
    • Université d'État de Lettonie, Riga, 1994.
    • TU Graz, 1999.
    • université de Western Ontario, 2013[9].
  • Membre de l'Academia Europaea.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arto Salomaa, « Myhill, Turku and Sauna Poetry: Recollections arising from the EATCS Award », Bulletin of the European Association for Theoretical Computer Science, vol. 84,‎ , p. 12-15
  2. a, b et c J. Karhumäki, « A short biography of Arto Salomaa », Information and Computation, vol. 151,‎ , p. 2-4 (DOI 10.1006/inco.1998.2760)
  3. Arto Salomaa, « Events and Languages », dans Cristian S. Calude (éditeur), People and Ideas in Theoretical Computer Science, Springer, coll. « Discrete Mathematics and Theoretical Computer Science », (ISBN 978-9814021135), p. 253–273.
  4. Ute Brauer et Wilfried Brauer, « Silver Jubilee of EATCS » [archive du ], EATCS, (consulté le 24 novembre 2013)
  5. DBLP donne une liste de 192 articles de journaux et 49 communications à des conférences, en informatique.
  6. Academicians of Science, Academy of Finland,
  7. a et b Jan van Leeuwen, « The distinguished achievement award: EATCS Award 2004 », Bulletin of the European Association for Theoretical Computer Science, vol. 84,‎ , p. 10–11.
  8. Page personnelle d'Arto Salomaa
  9. « Arto Salomaa to Receive Honorary DSc Degree », Computer Science Department, University of Western Ontario,‎ (lire en ligne).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Auteur ou coauteur[modifier | modifier le code]

  • Theory of Automata, Pergamon Press, coll. « International Series of Monographs in Pure and Applied Mathematics » (no 100), , 276 p..
  • Formal Languages, New York, Academic Press, , 335 p. (édition révisée : collection Computer Science Classics, Academic Press, 1987). (Traduit en allemand en 1979).
  • Automata-Theoretic Aspects of Formal Power Series (avec M. Soittola), New York, Springer-Verlag, , 181 p..
  • The Mathematical Theory of L-Systems" (avec G. Rozenberg), New York, Academic Press, , xvi+352 p..
  • Jewels of Formal Language Theory, Potomac, Maryland, Computer Science Press, , x+144 p.. (Traduit en russe en 1986).
  • Computation and Automata, Cambridge et New York, Cambridge University Press, coll. « Encyclopedia of Mathematics and Its Applications » (no 25), , xiii+282 p.. (Traduction japonaise en 1988, vietnamienne en 1992; traduction française sous le titre Introduction à l'informatique théorique : calculabilité et complexité. Armand Colin, Paris, p. ix+372 , 1990. (ISBN 2-200-21063-9)).
  • Semirings, Automata, Languages (avec W. Kuich), Berlin et New York, Springer-Verlag, coll. « EATCS Monographs on Theoretical Computer Science » (no 5), , vi+374 p..
  • Cornerstones of Undecidability (avec G. Rozenberg), Prentice Hall, coll. « Prentice Hall International Series in Computer Science », , xvi+197 p. (ISBN 978-0-13-297425-7)
  • Public Key Cryptography, Springer, coll. « Texts in Theoretical Computer Science. An EATCS Series », , 2e éd., x+271 p. (ISBN 978-3-540-61356-5) (première édition : EATCS Monographs on Theoretical Computer Science (n° 23), Springer 1990, (ISBN 978-3-662-02629-8), p. x+247. (Traduction de la première édition japonaise en 1992, roumaine en 1993, russe en 1996, chinoise en 1997).
  • Chinese Remainder Theorem. Applications in Computing, Coding, Cryptography (avec Cunsheng Ding et Dingyi Pei), Singapore, World Scientific, , viii+213 p.
  • DNA Computing - New Computing Paradigms (avec G. Paun et G. Rozenberg), Springer, coll. « Texts in Theoretical Computer Science. An EATCS Series », , ix+402 p. (ISBN 978-3-540-64196-4). (Traduction en japonais en 1999, russe et chinoise en 2004).

Éditeur (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Grzegorz Rozenberg et Arto Salomaa (éditeurs), Handbook of Formal Languages, Berlin Heidelberg, Springer-Verlag, .
  • Grzegorz Rozenberg et Arto Salomaa (éditeurs), The Book of L, Springer, , xv+471 p. (ISBN 978-3-540-16022-9)
  • (avec G. Paun et G. Rozenberg) Current Trends in Theoretical Computer Science, The Challenge of the New Century, World Scientific Publishing Company, Vol. 1: « Algorithms and Complexity ». p. xii+663, 2004. Vol. 2: « Formal Models and Semantics ». p. xiii+627, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]