Arthur Simony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Arthur Simony
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité
Artiste contemporainVoir et modifier les données sur Wikidata

Arthur Simony est un artiste français.

Né à Paris le 22 février 1985, Arthur Simony débute comme street artist à l'âge de 16 ans en 2011 dans les rues du 10e arrondissement de Paris en dessinant "Jeanne", un personnage stylisé hommage à Jeanne Hébuterne, compagne d'Amedeo Modigliani[1]

Style et genre[modifier | modifier le code]

Le style d'Arthur Simony emprunte régulièrement à la calligraphie et aux calligrammes ainsi qu'aux mantras : des mots ou phrases sont répétés comme des motifs afin de constituer une forme.

Ses œuvres ont fréquemment une dimension participative[2]. Par exemple, les internautes ont été invités pendant le Confinement de 2020 en France à contribuer à une fresque collective colorée : #ensemblemerci[3].

Œuvres, collaborations et expositions[modifier | modifier le code]

  • Octobre 2017 - D10 Art Space, Genève[4]
  • Mars 2018 - Lampe cobra revisitée pour ses 50 ans, avec l'architecte Alfonso Femia[5]
  • Avril 2019 - Journées de l'amour, Sète[6]
  • Janvier 2020 - Palissade installée après l'explosion rue de Trévise[7]
  • Février 2020 - Chasse au trésor d'un bouquet impérissable pour la Saint-Valentin[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Portrait : Arthur Simony, l’artiste bienveillant », sur Le Journal du Village Saint-Martin, (consulté le 16 octobre 2020).
  2. « Saint-Valentin : saurez-vous trouver le bouquet caché par un street- », sur LCI, (consulté le 16 octobre 2020).
  3. « Confinement – Participez à la création d’une fresque Street Art depuis chez vous ! », sur IDboox (consulté le 16 octobre 2020)
  4. « Avec The Artmonist, le «street art» exulte chez D10 », sur Tribune de Genève, (consulté le 16 octobre 2020).
  5. « Pour ses 50 ans, 23 designers se penchent sur la lampe Cobra », sur Ideat, (consulté le 16 octobre 2020).
  6. « Chapelle du quartier haut à Sète : vingt artistes pour créer l'amour », sur Midi libre, (consulté le 16 octobre 2020).
  7. « Hommage très digne aux victimes de l’explosion de la rue de Trévise à Paris- », sur Le Parisien, (consulté le 16 octobre 2020).
  8. « Saint-Valentin : saurez-vous trouver le bouquet caché par un street-artist ? », sur LCI, (consulté le 16 octobre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]