Arthur Butterworth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Butterworth.
Arthur Butterworth
Description de l'image image manquante.jpg.

Naissance
Manchester
Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité : Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 91 ans)
Embsay
Angleterre, Royaume-Uni
Activité principale Compositeur
Style Musique classique
Activités annexes Chef d'orchestre, pédagogue
et trompettiste
Années d'activité 1947 - 2014
Formation Royal Manchester College of Music
Maîtres Richard Hall

Œuvres principales

7 concertos
7 symphonies

Arthur Butterworth[1] est un compositeur, chef d'orchestre, trompettiste et pédagogue anglais, né le à Manchester (Angleterre), mort le à Embsay (en) (Yorkshire du Nord)[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans sa ville natale, Arthur Butterworth étudie la composition (avec Richard Hall), la direction d'orchestre et la trompette au Royal Manchester College of Music, avant d'intégrer comme trompettiste l'Orchestre national royal d'Écosse de 1949 à 1955, puis le Hallé Orchestra (Manchester) de 1955 à 1962. En outre, il enseigne la musique classique à partir de 1963.

Par ailleurs chef d'orchestre et compositeur, on lui doit notamment des pièces pour piano, des œuvres de musique de chambre, sept concertos, sept symphonies, de la musique vocale, ou encore des compositions pour orchestre d'harmonie.

Compositions (sélection)[modifier | modifier le code]

Pièces pour instrument solo[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Œuvres pour orchestre[modifier | modifier le code]

Concertos
Symphonies
  • 1957 : Symphonie no 1 op. 15
  • 1964 : Symphonie no 2 op. 25
  • 1979 : Symphonie no 3 Sinfonia Borealis op. 52
  • 1986 : Symphonie no 4 op. 72
  • 2003 : Symphonie no 5 op. 115
  • 2006 : Symphonie no 6 op. 124
  • 2010 : Symphonie no 7 op. 140
Autres pièces pour orchestre
  • 1948 : Suite pour orchestre à cordes op. 8
  • 1949 : Sinfonietta op. 9
  • 1950 : Legend pour orchestre de chambre op. 11
  • 1959 : Northern Summer Nights, trois nocturnes op. 18
  • 1962 : The Moors, suite avec orgue op. 26
  • 1962 : Concertante pour deux hautbois, deux cors et orchestre à cordes op. 27
  • 1966 : Italian Journey op. 34
  • 1967 : Duo concertante pour hautbois, harpe et orchestre à cordes op. 35
  • 1971 : From the Four Winds avec orgue op. 40
  • 1973 : Pageantry op. 48
  • 1973 : Nightflight, étude symphonique op. 57
  • 1983 : September Morn, étude symphonique op. 62
  • 1992 : Solent Forts, ouverture de concert op. 90
  • 2003 : Mill Town op. 116
  • 2006 : Capriccio Pastorale pour petit orchestre op. 125
Pièces pour orchestre d'harmonie
  • 1965 : A Dales Suite op. 24a (+ version pour orchestre op. 24b)
  • 1968 : Three Impressions op. 36
  • 1972 : Blenheim, ouverture héroïque op. 43
  • 1978 : Caliban op. 50
  • 1985 : Mancunian Way pour grand orchestre à vents op. 66
  • 1990 : Sinfonia « Maoriana » op. 85
  • 1991 : Passacaglia sur un thème de Brahms op. 87

Œuvres vocales[modifier | modifier le code]

  • 1947 : Now on Land and Sea descending pour contralto et orchestre, op. 1
  • 1948 : Four Nocturnal Songs pour soprano et piano op. 4
  • 1967 : A Moorland Symphony pour basse, chœurs et orchestre op. 32
  • 1969 : The Night Wind pour soprano, clarinette et piano (ou orchestre) op. 38
  • 1975 : Ancient Sorceries pour contreténor, flûte à bec et harpe op. 49
  • 1978 : Five Part Songs pour chœur d'hommes et piano op. 55
  • 2000 : Haworth Moor, trois chants pour chœurs et piano op. 110

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sans lien de parenté avec le compositeur anglais George Butterworth (1885-1916).
  2. (en) Article paru le dans The Independent.