Arnaud Ferrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
A. Ferrand
Image dans Infobox.
Portrait de l'Abbé Arnaud Ferrand
Biographie
Naissance

Saint-Pierre de Mons
Décès
(à 57 ans)
Baurech
Nationalité
Activités
Écrivain, prêtre catholique romainVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Organisation
Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux
Domaine
Prêtre-poète bazadais
Distinctions
Un Œillet aux Jeux Floraux ; médaille d'or du concours de poésie de l'académie des sciences et belles lettres de Bordeaux ; médaille d'argent au concours de poésie de la Société des langues romanes
Œuvres principales
La Rabagassade ; La sœur de charité ; La légende de la Durandal ; La cansoun dou roussinoun ; revirament en vers francezes de L'Arada de Perbosc

Arnaud Ferrand, né le à Saint-Pierre-de-Mons et mort le , est un prêtre, enseignant et poète français qualifié de Félibre d'Aquitaine par Frédéric Mistral.

Cursus[modifier | modifier le code]

L'abbé Ferrand nait à Saint-Pierre-de-Mons le 20 avril 1849. Il termine ses études au grand séminaire de Bordeaux en 1873 puis enseigne la rhétorique en classe de seconde au petit séminaire de Bordeaux jusqu'en 1883. Âgé de 33 ans, il abandonne l'enseignement et devient curé de la paroisse de Baurech, qu'il ne quittera pas[1].

En 1879, Ferrand publie La Rabagassade[2], un « chef d'œuvre du genre satirique[3] » selon Charles Camproux, une satire politique virulente et burlesque des républicains qui renversèrent le second empire en 1870, en référence à Rabagas[4], une pièce de théâtre de Victorien Sardou. Ferrand est qualifié de « Félibre d'Aquitaine » par Frédéric Mistral[5], qui loue sa « verve endiablée » et le cite plus de 97 fois[6] dans Lou Trésor dóu Félibrige[7].

En 1880, l'abbé Ferrand devient mainteneur de la société des Félibres du Midi[8].

Début 1889, l'abbé Ferrand, est élu membre résidant de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux. Elu secrétaire en 1890, il est également nommé adjoint à la Commission linguistique de la fondation La Grange[9]. Dans le cadre de cette Commission, il propose une médaille d'argent[10] pour l'ouvrage de Félix Arnaudin Contes populaires recueillis dans la Grande-Lande, le Born, les Petites-Landes et le Marensin[11], puis en 1895[12] une médaille d'or pour l'Anthologie populaire de l'Albret[13] de l'abbé Léopold Dardy.

Lorsque Gustave Nadaud publie pour la première fois La Garonne, poème railleur du tempérament gascon, il déclenche une joute poétique[14],[15] à laquelle prendront part deux affluents : le Ciron, par les vers de Louis Larrue en 1889 puis de Ferrand en 1897, et le Beuve, par les vers de Ali Dutrénit en 1883 puis de Jean-Louis Travoyat en 1898[16],[17].

En septembre 1893, l'abbé Ferrand devient membre libre de la Société des Etudes de Comminges[18]. Cet événement est consécutif au récit qu'il fait du poème Un rêve de Gascon sous le cloître de St Bertrand de Comminges - A M. le Président A. Couget[19].

L'abbé Ferrand décède début février 1907, laissant une œuvre essentiellement poétique particulièrement conséquente d’une centaine de poèmes publiés dont certains sont primés, notamment aux Jeux Floraux.

Il traduit en vers français, les vers gascons de Antonin Perbosc - notamment L'Arada[20], en 1906 - et de Prosper Estieu notamment. Il est l'auteur des paroles de six cantiques à la Vierge[21], mis en musique par E. Legros et dont les partitions sont conservées à la Bibliothèque nationale de France[22]. La Revue illustrée du Tout-Sud-Ouest, en mars 1907[8], précise en outre qu’il étudiait et peignait les oiseaux.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1883, La Sœur de charité[23] est primé[24] d'un Œillet au concours des Jeux Floraux
  • 1884, médaille d'or[25] du concours de poésie de l'académie des sciences et belles lettres de Bordeaux, pour La légende de la Durandal[26]
  • 1890, médaille d'argent au concours de poésie de la Société des langues romanes pour La cansoun dou roussinoun, poème également publiée dans La Revue Félibréenne[27], 1888, pp. 108-109

Nécrologies[modifier | modifier le code]

  • « Arnaud Ferrand », Tout sud-ouest,‎ , p. 85-86 (lire en ligne)
  • Henry Monnier, « Discours », Actes de Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux,‎ , p. 44-49 (lire en ligne)
  • Chanoine F. Pottier, « Procès-verbal de la séance du 6 février 1907 », Bulletin archéologique et historique de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne,‎ , pp. 197-198 (lire en ligne)

Éléments de bibliographie de l’abbé Ferrand[modifier | modifier le code]

Les poèmes de l'abbé Ferrand se succèdent en trois périodes. La première est celle d'un triple idéal - foi, patrie, charité - d'abord en réaction à sa blessure républicaine avec La Rabagassade[2], puis transcendé par l'allégorie, dans Voix de l'idéal. La seconde période est lyrique et épique, avec notamment une série de poèmes autour de l'épopée occitane de Guillaume d'Orange. Les dernières œuvres de l'abbé Ferrand donnent à aimer les terres d'Oc, par des traductions en vers français de poèmes de Prosper Estieu, fondateur de la revue Mont-Segur, et de Antonin Perbosc. L'abbé Ferrand parachève son œuvre poétique par la traduction en vers français de l'Arada de Perbosc[20].

  • (oc-gascon) Arnaud Ferrand, La Rabagassade, , 320 p. (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Frileux », Revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 6 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Voix de l'idéal - A M. L'abbé Pesnelle », Revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 354-367 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Aveugle et pauvre. Dédié à M. L'abbé Fallières, vicaire général, président du comité de l'œuvre des jeunes filles aveugles de Bordeaux. », Revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 451-455 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Les neveux de Guillaume court-nez, à Monsieur Léon Gautier. », La revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 739-758 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « La visite de Dieu », Revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 578-582 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « La conversion de Saint-Eloi (légende provençale), traduit de l'Armana Prouvençau 1873 », Revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 282-286 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Le confiteor du poète », Revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 231-235 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « La vraie Garonne par un gascon : réponse à M. Gustave Nadaud, chansonnier et Flamand », Académie nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux,‎ , p. 323- 328 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Une soirée à Maillane », Revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 737 sqq (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « En face des Pyrénées, impressions d'un Gascon », Revue catholique de Bordeaux,‎ , p. 737-751 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Un rêve de Gascon sous le cloître de St Bertrand de Comminges - A M. le Président A. Couget. », Revue de Comminges,‎ 1892/10/01 (t7)-1892/12/31, p. 187-189 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Le pain de chez nous. », Actes de l’Académie nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux,‎ séance du 13 décembre 1894. (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Un grand prédicateur. Sur Albert Rieux alias Xavier de Fourvières. », Revue catholique de Bordeaux,‎ 10 et 25 mai 1895, pp. 261-274 et pp. 311-321 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Le Ciron raconté par lui-même : poème à M. le chanoine Félix Laprie, Ermite de Ste Germaine », Actes de l’Académie nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux,‎ , pp. 507-527 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, Paladins et Gascons : légendes épiques, poèmes, contes sérieux et autres, , 314 p. (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « A propos de véhicules - A Mme la Vicomtesse de Galard. », Actes de l'Académie nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux,‎ , pp. 265-272 (lire en ligne)
  • Paroles de l’abbé Ferrand, musique de E. Legros, Six Cantiques à la Vierge !, (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Les semailles, imitation d’un sonnet de Prosper Estieu, Lou Terradou, p. 199. », Revue Mont-Segur,‎ annada 07, n°04, avril 1902, p. 61 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Le vieux pâtre, imitation d’un sonnet de Prosper Estieu, Lou Terradou. », Revue Mont-Segur,‎ annada 08, n°07, juillet 1903, p. 112 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Les conscrits, imitation d’un sonnet de Prosper Estieu, Lou Terradou. », Revue Mont-Segur,‎ annada 09, n°12, décembre 1904, p. 127 (lire en ligne)
  • Arnaud Ferrand, « Pour la veuve Polycarpe ! (D'après Pierre Véber). », Actes de l'Académie nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux,‎ , pp. 141-148 (lire en ligne)
  • (oc-gascon) Perbosc, Antonin. Ferrand, Arnaud., L' Arada : sonets occitans. Antonin Perbosc ; am un revirament en verses francezes per Arnaud Ferrand (traduction en vers de langue française de l'œuvre d'Antonin Perbosc) (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Féret, Statistique générale, topographique, scientifique, administrative, industrielle, commerciale, agricole, historique, archéologique et biographique du département de la Gironde. Tome 3,Partie 1 / par Édouard Feret,..., 1878-1889 (lire en ligne)
  2. a et b (oc-gascon) Abbé Arnaud Ferrand, La Rabagassade : poème satirique en langue gasconne avec traduction en regard : souvenirs de l'ex-maire de Boutausac, 320 p. (lire en ligne)
  3. Charles Camproux, Histoire de la littérature occitane, FeniXX réédition numérique, (ISBN 978-2-402-30718-5, lire en ligne)
  4. Victorien Sardou (1831-1908), Rabagas : comédie en 5 actes en prose / par Victorien Sardou, (lire en ligne)
  5. Ferrand, Arnaud, « Une soirée à Maillane », Revue catholique de Bordeaux,‎ , pp. 737 sqq (lire en ligne)
  6. Marcelle D'herde-Heiliger, Frédéric Mistral et les écrivains occitans dans le Tresor dóu Felibrige, Section française de l'association internationale d'études occitanes, (ISBN 978-2-907673-09-9, OCLC 41505590, lire en ligne)
  7. (oc-provenc) Mistral, Frédéric, « Lou Trésor dóu Félibrige numérique », sur locongres.fr,
  8. a et b « Revue illustrée du Tout-Sud-Ouest : annales mensuelles, mondaines, artistiques, sportives ["puis" annales familiales mensuelles : organe de décentralisation] », sur Gallica, (consulté le 21 octobre 2020)
  9. « Actes de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux », sur Gallica, (consulté le 21 octobre 2020)
  10. « Actes de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux », sur Gallica, (consulté le 21 octobre 2020)
  11. Contes populaires recueillis dans la Grande-Lande, le Born, les Petites-Landes et le Marensin / par Félix Arnaudin, (lire en ligne)
  12. Académie nationale des sciences belles-lettres et arts (Bordeaux), « Actes de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux », sur Gallica, (consulté le 21 octobre 2020)
  13. Léopold Dardy, Anthologie populaire de l'Albret (Sud-ouest de l'Agenais ou Gascogne landaise), (lire en ligne)
  14. Théodore Froment, « La querelle du Beuve et du Ciron », Revue philomathique de Bordeaux et du Sud-Ouest,‎ , p. 119-128 (lire en ligne)
  15. Théodore Froment, Recueil d'articles historiques et littéraires, Impr. G. Gounouilhou, (lire en ligne), p. 533 sqq
  16. Jean-Bernard Marquette, « Poésies », Les Cahiers du Bazadais, no 2,‎ , p. 33
  17. Ernest Labadie, Notes et documents sur quelques anciennes faïenceries de l'Agenais et du Bazadais / par Ernest Labadie,..., (lire en ligne), p. 36-37
  18. « Revue de Comminges », sur Gallica, (consulté le 21 octobre 2020)
  19. Ferrand, Arnaud, « Un rêve de gascon sous le cloïtre de Saint-Bertrand de Comminges », Revue de Comminges, Société des études du Comminges (Saint-Gaudens, Haute-Garonne),‎ , p. 187-189 (lire en ligne)
  20. a et b (oc-lengadoc) Antonin Perbosc et Arnaud Ferrand, L' arada: sonets occitans, J. Marqueste, (OCLC 799089369, lire en ligne)
  21. A. Ferrand, E. Legros, Six Cantiques à la Vierge ! (lire en ligne)
  22. A. Ferrand et E. Legros, « Six cantiques à la Vierge ! », sur bnf.fr
  23. « Recueil de l'Académie des jeux floraux », sur Gallica, (consulté le 21 octobre 2020)
  24. « Recueil de l'Académie des jeux floraux », sur Gallica, (consulté le 21 octobre 2020)
  25. Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux, « Séance publique du 24 avril 1884 », Actes de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux,‎ , p. 693 (lire en ligne)
  26. Arnaud Ferrand, Paladins et Gascons : légendes épiques, poèmes, contes sérieux et autres / A. Ferrand,..., (lire en ligne)
  27. Collectif, La Revue félibréenne, Mariéton, Paul, (lire en ligne), pp. 108-109

Liens externes[modifier | modifier le code]