Aller au contenu

Blaireau-cochon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Arctonyx collaris)

Blaireau à gorge blanche, Blaireau asiatique, Blaireau à colier

Le Blaireau-cochon, également connu sous le nom de Blaireau à gorge blanche, Blaireau à collier ou encore Blaireau asiatique (Arctonyx collaris) est la seule espèce du genre Arctonyx. C'est un mammifère carnivore qui fait partie de la famille des Mustélidés.

Il est proche du Blaireau européen (Meles meles) mais on le rencontre en Asie. Le déclin de certaines populations dont le territoire est exploité et morcelé par l'exploitation humaine, en particulier au Laos, au Viêt Nam, dans le sud-est de la Chine et peut-être Birmanie, fait craindre une menace pour l'espèce[2].

Dénominations[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Il mesure de 55 à 70 cm de longueur[8] pour une queue presque dénuée de poils de 12 à 17 cm, et peut peser de 7 à 14 kg[9]. Son aspect est trapu. Son pelage est gris-blanc teinté de jaune, ondé de noir. Il possède de puissantes griffes et a un long museau mobile (groin) caractéristique[10].

Blaireau-cochon asiatique, sanctuaire de faune de Huai Kha Khaeng, Thaïlande

C'est principalement un insectivore se nourrissant de fourmis, termites et larves d'insectes mais il mange aussi des vers de terre, de petits mammifères tels les souris ainsi que du miel et des végétaux dont des racines comestibles qu'il déterre avec son groin.

Les blaireaux à gorge blanche s'accouplent en été et, après une longue diapause, les petits naissent entre février et avril.

Répartition[modifier | modifier le code]

On trouve le blaireau-cochon dans les forêts d'Asie du Sud-Est jusqu'à 3 000 m d'altitude en Assam au nord-est de l'Inde, en Indochine, à Sumatra et en Chine[11].

Carte de répartition du blaireau à gorge blanche en 2010.

Classification[modifier | modifier le code]

Le genre monotypique et l'espèce ont été décrits pour la première fois en 1825 par le zoologiste français Frédéric Cuvier (1773-1838), frère du célèbre naturaliste Georges Cuvier. Traditionnellement classé dans la sous-famille des Melinae avec d'autres blaireaux, ce mustélidé fût un temps intégré à la grande sous-famille des Mustelinae[12], avant que deux études génétiques ne le réintègrent dans la sous famille des Melinae[13],[14].

L'unique espèce du genre, selon Mammal Species of the World (version 3, 2005) (28 mai 2013)[12], ITIS (28 mai 2013)[1], Catalogue of Life (28 mai 2013)[15], NCBI (28 mai 2013)[16] et Paleobiology Database (28 mai 2013)[17], est :

  • Arctonyx collaris F. G. Cuvier, 1825

Sous espèces, selon Mammal Species of the World (version 3, 2005) (28 mai 2013)[12] et Catalogue of Life (28 mai 2013)[15]:

  • genre Arctonyx
    • espèce Arctonyx collaris
      • sous-espèce Arctonyx collaris albogularis (Blyth, 1853) - balisaur à gorge blanche[18]
      • sous-espèce Arctonyx collaris collaris F. G. Cuvier, 1825 - grand balisaur[18]
      • sous-espèce Arctonyx collaris consul Pocock, 1940
      • sous-espèce Arctonyx collaris dictator Thomas, 1910
      • sous-espèce Arctonyx collaris hoevenii (Hubrecht, 1891) - balisaur de Sumatra[18]
      • sous-espèce Arctonyx collaris leucolaemus (Milne-Edwards, 1867)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 28 mai 2013
  2. UICN, consulté le 28 mai 2013
  3. a et b Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  4. a b c et d Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  5. (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. (ISBN 0444518770), 9780444518774. 857 pages Rechercher dans le document numérisé
  6. (en) Nom en français d’après Animal Word List, Liste d’animaux du monde (français, latin, anglais, suédois).
  7. a et b Nom vernaculaire français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen.at
  8. Collectif, Histoire naturelle, Flammarion, , 650 p. (ISBN 978-2-0813-7859-9), Blaireau asiatique page 574
  9. Collectif (trad. Sylvie Menny), Le règne animal, Gallimard Jeunesse, , 624 p. (ISBN 2-07-055151-2), Blaireau-cochon page 200
  10. Collectif (trad. André Delcourt et Hervé Douxchamps), Tous les animaux de l'univers, Unide (no 3), , 1732 p., Blaireau pages 206 à 208
  11. « Blaireau » (Encyclopédie Larousse en ligne), sur larousse.fr (consulté le )
  12. a b et c Mammal Species of the World (version 3, 2005), consulté le 28 mai 2013
  13. (en)Klaus-Peter Koepfli, K.A. Deere, G.J. Slater, C. Begg, K. Begg, L. Grassman, M. Lucherini, G. Veron et R.K. Wayne, « Multigene phylogeny of the Mustelidae: Resolving relationships, tempo and biogeographic history of a mammalian adaptive radiation », BMC Biology, vol. 6,‎ , p. 10 (PMID 18275614, PMCID 2276185, DOI 10.1186/1741-7007-6-10, lire en ligne)
  14. C. J. Law, G. J. Slater et R. S. Mehta, « Lineage Diversity and Size Disparity in Musteloidea: Testing Patterns of Adaptive Radiation Using Molecular and Fossil-Based Methods », Systematic Biology, vol. 67, no 1,‎ , p. 127–144 (PMID 28472434, DOI 10.1093/sysbio/syx047 Accès libre)
  15. a et b Catalogue of Life Checklist, consulté le 28 mai 2013
  16. NCBI, consulté le 28 mai 2013
  17. Fossilworks Paleobiology Database, consulté le 28 mai 2013
  18. a b et c Priscilla Barrett et Luke Hunter (trad. de l'anglais), Guide des Carnivores du monde, Paris, Delachaux et Niestlé, coll. « Les guides du naturaliste », , 240 p. (ISBN 978-2-603-01856-9, BNF 42756213)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :