Mustelinae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mustélinés

Les Mustélinés (Mustelinae) sont une sous-famille paraphylétique de mammifères carnivores de la famille des Mustelidés. Au XXIe, les études phylogéniques ont montré qu'elle se résume essentiellement aux espèces des genres Mustela et Neovison, c'est-à dire des belettes, visons, putois ainsi que le furet et l'hermine, alors que traditionnellement elle comportait une quinzaine de genres, y compris des espèces diverses comme les martres, blaireaux, fouines, zorilles, etc.

Classification[modifier | modifier le code]

Cette sous-famille a été décrite pour la première fois en 1817 par le naturaliste saxon devenu sujet russe Gotthelf Fischer von Waldheim (1771-1853).

La classification des espèces de la famille des Mustélidés a grandement évolué par rapport à la classification classique.

Les questionnements posés dans le cadre des recherches phylogéniques au tournant du XXIe siècle ont montré que cette sous-famille peut être considérée comme étant paraphylétique dans le cadre des recherches phylogéniques qui étudient la parenté des espèces en se basant principalement sur des analyses génétiques. En 2012, comme les précédentes, une nouvelle publication sur la taxonomie des Mustelidae et des Mephitidae réduit les mustélinés aux genres Mustela et Neovison[2].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Les Mustélinés, tels qu'encore définis dans la plupart des bases de référence, se sont avérés paraphylétiques. La taxinomie de cette sous-famille devrait donc faire prochainement l'objet d'une mise à jour[2].

Selon NCBI (3 juillet 2018)[3] :

  • genre Lyncodon Gervais, 1845 - classé en 2012 par Sato de préférence dans les Ictonychinae[2]
  • genre Mustela Linnaeus, 1758 - belettes, visons, putois, furet et hermine
  • genre Neovison Baryshnikov & Abramov, 1997 - visons d'Amérique


Selon Mammal Species of the World (version 3, 2005) (3 juillet 2018)[4] et ITIS (3 juillet 2018)[5] :


Selon BioLib (3 juillet 2018)[7] :


Selon Fossilworks Paleobiology Database (3 juillet 2018)[8] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 21 mai 2013
  2. a b et c (en) Jun J. Sato, The Systematics and Taxonomy of the World's Badger Species – A Review dans Systematics, Biology, Conservation, and Research Techniques, Chapitre 1, publié par Alpha Wildlife Publications, éditions Gilbert Proulx et Emmanuel Do Linh San, pp.1-30, août 2016.
  3. NCBI, consulté le 3 juillet 2018
  4. Mammal Species of the World (version 3, 2005), consulté le 3 juillet 2018
  5. ITIS, consulté le 3 juillet 2018
  6. a b c d e f g h et i (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. (ISBN 0444518770), 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé
  7. BioLib, consulté le 3 juillet 2018
  8. Fossilworks Paleobiology Database, consulté le 3 juillet 2018

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :