Apolline Henriot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Apolline Henriot
Biographie
Naissance
Décès
(à 83 ans)
Reims, Marne, Empire français
Nom de naissance
Apolline Godinot
Nationalité
Française
Activité
Famille

oncle: Jean Godinot

arrière-arrière-petit-fils: Philippe Henriot
Conjoint
Nicolas-Simon Henriot

Apolline Henriot, née Apolline Godinot le à Reims, où elle meurt le , est une entrepreneuse française, fondatrice de la maison de Champagne Henriot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Apolline Godinot nait à Reims le . Elle est la fille de Jean-Baptiste Godinot et de Nicolle Prudhomme[1], ainsi que l'arrière-arrière-petite-nièce du chanoine Jean Godinot[2],[3],[N 1]. En 1794, elle épouse Nicolas-Simon Henriot, descendant d'une famille de vignerons[2],[3],[4], qui décède en 1805[2]. En 1808, elle fonde à Reims l'édifice Veuve Henriot[2],[3],[4]. Chronologiquement, 11e dans la création des maisons de champagne[2].

Apolline voyage dans toute la France, et aussi, principalement, en Angleterre et en Hollande, où elle présente les échantillons de ses meilleurs crus[3]. En 1850, le champagne Henriot est déclaré fournisseur officiel de la cour impériale et royale d'Autriche, devenant l'un des favoris de l'empire Austro-Hongrois[3],[4]. Elle décède à Reims le [5].

Descendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après Bonal, il est probablement l'auteur du traité Manière de cultiver la vigne et de faire le Vin en Champagne, premier ouvrage traitant du Champagne, paru non signé en 1718.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Reims. Saint-Symphorien. Baptêmes, mariages, sépultures 1772-1781 ».
  2. a b c d et e Bonal 2001, p. 92-93.
  3. a b c d et e Isabelle Spaak, « Apolline Henriot la voyageuse », sur avis-vin.lefigaro.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  4. a b et c (en) Lauren Hubbard, « You Have the Founding Mothers of Champagne to Thank for the Bubbly You Drink Today », sur Town & Country, (consulté le 24 mars 2021).
  5. « Acte de décès », sur Geneanet (consulté le 25 mars 2021).
  6. « Généalogie de Philippe HENRIOT », sur Geneanet (consulté le 29 mars 2021)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Bonal, La femme et le champagne, Langres, Dominique Guéniot, , 143 p. (ISBN 2-87825-211-X), « Le rôle des femmes dans la production du champagne ».