Antoni Józef Madaliński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoni Józef Madaliński
Antoni Madaliński.PNG
Biographie
Naissance
Décès
Autres informations
Grade militaire
Conflit

Antoni Józef Madaliński de Larysza, né en 1739 (date exacte inconnue) près de Sieradz ville du Sud de la Pologne, mort le 19 juillet 1804 à Borowe (gmina de Mogielnica), est un général polonais, commandant de cavalerie, et est l'un des leaders de l'insurrection avec Tadeusz Kościuszko dès 1794.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoni Józef Madaliński, issu de la petite noblesse, est le fils de (Józefa i Barbary z Gutowskich) Joseph et de Barbara née Gutowski. Membre de la confédération de Bar, insurrection de gentilshommes patriotes polonais contre l'ingérence de la Russie, depuis 1768, alors qu'il est à la 1re brigade de cavalerie de hussards. Après l'effondrement de la Confédération, il est nommé sous-lieutenant de la Grande-Pologne à la brigade nationale de cavalerie en 1776. Il démissionne de l'armée en 1778 et s'intéresse à la politique. En 1786, il est élu député de la région de Kalisz et participe à la Grande Diète (1788-1792).

En 1789, après que la Diète ait décider d'augmenter des effectifs militaires, Madaliński reprend du service. En 1791, il est promu général de brigade. À la Diète du , il prononce un discours d'encouragement pour le parti progressiste. À l'Assemblée, il est membre des Amis de la Constitution et contribue à l'élaboration de la Constitution du 3 mai. Il participe à la Guerre russo-polonaise de 1792 et prend part à la bataille de Zieleńce et à la bataille de Dubienka.

À partir de 1793, il est actif dans la rébellion et est considéré comme un des chefs de l'insurrection. Contre la menace des autorités russes de réduire l'armée polonaise, à la suite de la réunion au siège du quartier général de la ville d'Ostrołęka, probablement le 8 mars 1794, il décide de lancer l'insurrection. Madaliński refuse de réduire la brigade et le 12 ou , il entreprend une marche en direction de Cracovie. Sur son chemin, sa brigade affronte à deux reprises les troupes prussiennes. Le 24 mars, il proclame Tadeusz Kościuszko, chef de l'insurrection. Le 3 avril il rejoint Kielce, Pińczów et Skalbmierz, pour fusionner les forces disponibles.

Le , Madaliński participe activement avec sa cavalerie à la bataille de Racławice. Il est promu général de division le 6 avril. Le 6 juin il dissuade les attaquants Russo-Prussiens de poursuivre les charges à la bataille de Szczekociny, où il est blessé. Dans la seconde moitié du mois de juin il retire les forces armées de Varsovie, pour les faire participer à la défense de Mokotow. Le 2 octobre sa cavalerie joue un grand rôle dans la prise de Bydgoszcz. Madaliński est récompensé pour son commandement décisif et son audacieuse stratégie de mouvement. Il est membre de la Cour pénale militaire lors de l'Insurrection de Kościuszko. Après son effondrement et le retrait des troupes à l'ouest, Madaliński et ses soldats fuient vers la Galicie. En janvier 1795 il est arrêté par les Autrichiens et livré aux Prussiens qui l'emprisonne à Magdebourg. À sa libération, il renonce à la lute pour l'indépendance de la Pologne et se retire dans sa propriété de Borow, où il décède le . Ses funérailles ont eu lieu le 23 juillet, dans l'église paroissiale de Przybyszew où il est inhumé.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]