Antoine Peillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Antoine Peillon
Antoine Francis Peillon.jpeg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
Nationalité
Activité
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour

Antoine Peillon, né le , est journaliste, grand reporter à La Croix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de philosophie et d'histoire-géographie à la Sorbonne, Antoine Peillon a travaillé pour divers journaux et magazines, dont Le Monde, La Tribune de l'Expansion, Le Figaro, InfoMatin, Le Point, L'Express, VSD, La Vie, Grands Reportages, Terre sauvage. Il a enquêté, entre autres, sur les réseaux néo-nazis mondiaux et sur l'extrême droite européenne, sur le terrorisme, ainsi que sur les affaires politico-financières (affaire Carignon en 1994…). Son livre Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au cœur de l’évasion fiscale (Le Seuil,  ; prix Éthique Anticor 2012 pour l'investigation ; édition en Points Seuil, ) a contribué à déclencher enquêtes judiciaires et parlementaires toujours en cours (affaires UBS, Cahuzac, Wildenstein, HSBC…)[1]. Il est le frère de Vincent Peillon, ministre de l'Éducation dans les gouvernements Ayrault 1 et Ayrault 2 (2012 à 2014)[2].

Il a réalisé ( - ) trois documentaires sur l’évasion fiscale, avec Patrick Benquet (Nilaya Productions), qui ont été diffusés par France 5 à la rentrée 2013, puis par la Chaîne parlementaire Public-Sénat en avril et .

Publications[modifier | modifier le code]

  • John Toland, Pantheisticon Ou Formule Pour Célébrer La Société Socratique Des Panthéistes, Le Bord de l’eau et La Luminade, 2006
  • Céline, un antisémite exceptionnel, Le Bord de l’eau, 2011
  • L’Esprit du cerf. La forêt au cœur de la civilisation occidentale, Le Bord de l’eau, 2011
  • Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au cœur de l’évasion fiscale, Seuil, 2012
  • Corruption. Nous sommes tous responsables, Seuil, 2014[3]
  • Résistance, Paris, Seuil, , 320 p. (ISBN 978-2-02-128864-3, notice BnF no FRBNF45009467)
  • Voter, c'est abdiquer : ranimons la démocratie !, Paris, Don Quichotte, , 192 p. (ISBN 978-2-35949-611-6, notice BnF no FRBNF45240121)
  • Cœur de boxeur : le vrai combat de Christophe Dettinger, éd. Les Liens qui Libèrent, 2019[4],[5] (ISBN 979-10-209-0729-5)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Chavagneux, « Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au coeur de l'évasion fiscale », sur alternatives-economiques.fr, (consulté le 7 décembre 2016)
  2. Mathieu van Berchem, « UBS dans le collimateur en France », Swissinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2017).
  3. « Corruption. Nous sommes tous responsables - France Culture », sur France Culture, (consulté le 7 décembre 2016)
  4. Mathieu Dejean, « Le vrai visage de Christiophe Dettinger, “symbole de la révolte contre les violences policières” », sur lesinrocks.com, (consulté le 29 mai 2019)
  5. Cynthia Fleury, « Une certaine idée de la décence », sur humanite.fr, (consulté le 29 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]