Anthony de la Roché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roché.
Anthony de la Roché
Roche-Route.PNG

Voyage du marchand anglais
Anthony de la Roché en 1675

Naissance
Nationalité
Activité
explorateur +
Fragment de la carte de Seale (ca. 1745), montrant « l'Île Roché »

Anthony de la Roché (parfois appelé Antoine de la Roché, Antonio de la Roché ou Antonio de la Roca selon les sources) est un marchand anglais, né à Londres d'un père français huguenot et d'une mère anglaise à une date inconnue et mort en 1675. Il découvrit plusieurs îles australes lors du retour d'un voyage commercial en Amérique du Sud.

Découvertes de terres australes[modifier | modifier le code]

Durant le retour d'un voyage commercial entre les côtes chiliennes et l'Europe en 1675, son bateau s'écarta de sa route à cause du mauvais temps, et il arriva ainsi sur l'île antarctique de Géorgie du Sud, réalisant la première découverte d'une terre au sud de la convergence antarctique[1],[2]. Il se protégea du mauvais temps dans une baie que l'on pense être le fjord Drygalski. Cette terre mal connue sera nommée île Roché sur différentes cartes, avant que James Cook n'en prenne possession au nom de la couronne britannique en 1775 et ne la renomme île George en l'honneur de George III du Royaume-Uni.

Une fois la tempête passée, de la Roché remonta vers le sud et découvrit une autre île sur sa route vers la côte brésilienne, où il se ravitailla, et qui devait probablement être Gonçalo Álvares, île sur laquelle il est le premier à avoir accosté.

Le pic Roché, le plus haut sommet de l'île Bird à l'extrémité occidentale de la Géorgie du Sud, a été nommé en son honneur par la Commission britannique des toponymes antarctiques en 1960.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robert K. Headland, The Island of South Georgia, Cambridge University Press, 1984, (ISBN 0-521-25274-1)
  2. Capt. Francisco de Seixas y Lovera, Descripción geographica y derrotero de la región austral Magallánica. Que se dirige al Rey nuestro señor, gran monarca de España, y sus dominios en Europa, Emperador del Nuevo Mundo Americano, y Rey de los reynos de la Filipinas y Malucas, Madrid, 1690, Antonio de Zafra.(Fragment approprié)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]