Anglais néo-zélandais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'anglais néo-zélandais est la forme d'anglais parlée en Nouvelle-Zélande, langue majoritaire à travers le pays, introduite par les colons au XIXe siècle.

Il s'agit de « l'une des plus récentes variétés de la langue, ne s'étant développée qu'au cours des 150 dernières années », notamment influencée par l'anglais australien, l'anglais du sud de l'Angleterre, l'anglais hiberno-écossais, le prestigieux RP et le maori de Nouvelle-Zélande.

L'accent[modifier | modifier le code]

L'accent fut décrit en 1912 par Frank Arthur Swinnerton, tel un « murmure soyeusement modulé ».

Il est quasiment indissociable de l'accent australien, la principale différence étant le son /ɪ/ qui se réalise tel une voyelle moyenne centrale (ə)[1].
e.g. les fish and chips se prononcent /fʃ ænd tʃps/ en anglais australien et /fəʃ ænd tʃəps/ en anglais néo-zélandais[2],[3].

D'autres différences récemment apparues depuis le milieu du XXe siècle sont :

/æ/ à /ɛ/;
/e̞/ à /e/;
/e/ à /e̝/.

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

... quelques exemples :

NZ traduction
cracker très bon
footpath trottoir
heaps beaucoup
kia ora bonjour
sarnie sandwich
scarfie étudiant
sparkie électricien
sprog enfant
sunnies lunettes de soleil
yack bavarder

L'orthographe britannique est de vigueur en Nouvelle-Zélande.

influence maorie[modifier | modifier le code]

Il existe aussi des mots hybrides (e.g. 'half-pai' : « de qualité médiocre »).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J.C. Wells, Accents of English: Volume 3: Beyond the British Isles (lire en ligne)
  2. (en) The Routledge Handbook of World Englishes (lire en ligne)
  3. (en) Hans Lindquist, The major varieties of English: papers from MAVEN 97, Växj̈o 20-22 November 1997 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]