Andrej Hoteev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrej Hoteev

Description de l'image Andrej Hoteev.tif.
Informations générales
Surnom André Chotéev
Naissance (68 ans)
Leningrad, Drapeau de la Russie RussieDrapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Pianiste
Genre musical Musique classique
Instruments Piano
Années actives 1983 à aujourd'hui
Labels RCA Red Seal (Sony Music),Berlin classics/Edel, Universal/KOCH Schwann,Accord, NCA/Membran
Influences Lev Naumov,Sviatoslav Richter
Site officiel http://andrej-hoteev.com

Sur les autres projets Wikimedia :

Andrej Hoteev dit André Chotéev (en russe : Андрей Иванoвич Хотеев), né à Leningrad le , est un pianiste classique russe. Depuis 1993, vit avec sa famille en Allemagne

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrej Hoteev entreprend l'étude du piano dès l'âge de cinq ans. Il étudie au conservatoire de Saint-Pétersbourg avec Nathan Perelman et au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou avec Lev Naumov. Il a donné son premier concert sensationnel [1] en 1983 au Conservatoire de Moscou. Autres concerts dans toute la Russie suivies. Sa rencontre avec Sviatoslav Richter [2] [3]en juin 1985, à Saint-Pétersbourg a eu une profonde influence sur le style pianistique de Hoteev [4]. En 1991, il fait ses débuts au Concertgebouw à Amsterdam, au Purcell room à Londres et au Musikhalle de Hambourg.

Le journal Die Welt le décrit alors comme « un artiste exceptionnellement talentueux, d’une virtuosité éblouissante et doté d’une énergie formidable».

Première tournée européenne de Hoteev suivi en 1993, y compris les villes de Russie, Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Belgique et l'Espagne. Dans la même année, il a enregistré son premier CD en France[5],[6].En septembre 1993 Hoteev joué la version manuscrite de Modestes Moussorgski Tableaux d'une exposition pour la première fois au Royaume-Uni au Purcell Room, Londres[7]. La télévision russe de Saint-Pétersbourg a diffusé un concert avec Hoteev et l'Orchestre symphonique de Saint-Pétersbourg académique en octobre 1993 du Grand Temple de Saint-Pétersbourg Philharmonic Hall présentant une nouvelle version de la 3e concert de piano de Piotr Ilitch Tchaïkovski avec des explications par le pianiste lui-même, qui avait redécouvert la version originale avec trois mouvements après manuscrits du compositeur[8]. Toujours en 1993 il se installe à Hambourg avec sa famille.

Andrej Hoteev et Vladimir Fedosseïev Moscou 1996 Tchaïkovski-Quatre piano concertos -Première mondiale

En 1995, il a joué au Salle Pleyel à Paris, au Capitole de Toulouse et au Festival de Radio France à Montpellier, à Amsterdam, Londres, Bruxelles, Berlin, Madrid, Moscou.

Il a collaboré avec les orchestres, tels les Orchestre national du Capitole de Toulouse, Orchestre Lamoureux, Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, Orchestre symphonique Tchaïkovski de la Radio de Moscou, de Amsterdam, de Hambourg etc, et avec chefs d'orchestre comme Vladimir Fedosseïev, Thomas Sanderling, Andreï Boreïko, Eri Klas, Pavel Kogan, Woldemar Nelsson, Avi Ostrovski, Vladimir Altschuller, Vladislav Chernushenko.Il accompagne des chanteurs, Anja Silja et Robert Holl, dans des récitals de lieder[9].

Andrej Hoteev - première mondiale du cycle des trois concertos de Tchaïkovski dans les versions originales à la grande salle du Conservatoire de Moscou ainsi que Fantaisie de Concert de Tchaïkovski pour piano et orchestre, en novembre 1996, qui l'a retenu l'attention dans le monde entier et lui a donné la réputation d'un Tchaïkovski expert[10]. Deux ans plus tard, il a présenté et enregistré le même programme, avec le mineur Allegro en C, ainsi que la « Ungarische Zigeunerweisen ». Une autre activité importante est son travail avec des sociétés de radio et de télévision comme NDR et Deutschland Radio Berlin en Allemagne, VARA et VPRO Pays-Bas, Radio Lugano Suisse, NHK et le TBSInc au Japon[11],[12].

En 2006, Andrej Hoteev réalisé un projet avec la lumière colorée, image et musique au Grand salle de la Laeiszhalle Hambourg. En tant que soliste, accompagné de Hamburg Symphony Orchestra dirigé par Andrey Boreyko, il a présenté le score de lumière de couleur authentique avec Clavier à lumières de Prométhée ou le Poème du feu d'Alexandre Scriabine, redécouvert par lui-même ainsi que la lumière, et de l'image avec la lumière colorée partitions originales par Wassily Kandinsky à Tableaux d'une exposition de Moussorgski[13],[14].

En 2014, Andrei Hoteev a eu l'opportunité de jouer les partitions originales de Moussorgski et a trouvé ce qu'il cherchait à la fois dans "Le Tableaux d'une Exposition" et "Chants et Danses de la Mort": il a su trouvé de nombreuses divergences avec la musique des éditions conventionnelles (plus de 60 variations dans chacune des quatre chansons) qui a vraiment changé l'essence même de la musique[15],[16]. Cet CD-enregistrement de "Berlin Classics"-"D’apres les manuscrits originaux"- dévoile enfin la musique intacte et non conventionnelle que le compositeur avait prévu à l'origine[17]. La notice donne à voir certaines différences avec les éditions ultérieures, qui ont quelque peu édulcoré les partitions sous l’influence de Rimski-Korsakov prenant les idées peu orthodoxes et visionnaires de Moussorgski comme autant de fautes d’un compositeur à l‘inspiration prodigieuse mais à la maîtrise imparfaite[18].

Hoteev est marié à pianiste russe Olga Hoteeva. Avec elle, il a publié un nouveau CD en 2012 avec 22 transcriptions originales inconnus par Rachmaninov pour piano à quatre mains après Tchaïkovski La Belle au Bois Dormant[19].

Caractéristiques et répertoire[modifier | modifier le code]

Pianiste virtuose qui sait dans ses interprétations fusionnent énergie et la spontanéité, Andrej Hoteev se engage avec un répertoire romantique et fin totale, de Schubert, Schumann, Liszt et Brahms ses chevaux de bataille. Elle se consacre également à l'exécution des compositeurs russes, ainsi que Moussorgski, Tchaïkovski, Scriabine, Rachmaninov, Prokofiev et Chostakovitch et des compositeurs modernes, ainsi qu'Oustvolskaïa, Goubaïdoulina. Schnittke, Viktor Suslin, Arvo Pärt et Cruz de Castro[20].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • The best-list of the German Record Critics' Award 4/2014[21]
  • "5 de Diapason" 2015[22]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

CDs[modifier | modifier le code]

  • Tchaikovsky: Piano Concerto No. 3/Dumka 1993, Accord/Musidisc
  • Tchaikovsky: The four piano concertos, Hungarian Gypsy Melodies, Allegro c-moll in original version. 3 CDs, 1998, KOCH-Schwann[23],[24]
  • Russian songs: Rachmaninoff: 10 songs; Mussorgsky: Songs and Dances of Death; Scriabin:Piano Sonata No. 9 Black Mass ; with Anja Silja, soprano. Recording: Berlin, Jesus Christus Kirche, 2009, RCA Red Seal(Sony Music)
  • Tchaikovsky/Rachmaninoff: Sleeping Beauty/Dornröschen. Great Ballet-Suite for piano for four hands.-Première mondiale- Andrej Hoteev and Olga Hoteeva, piano. 2012, NCA[25][26]
  • “Pure Mussorgsky”: Pictures at an Exhibition & Songs and Dances of Death - played from the original manuscripts; Andrej Hoteev(piano) and Elena Pankratova(soprano).Berlin classics / Edel 2014[27]

DVDs[modifier | modifier le code]

  • Mussorgsky: Pictures at an Exhibition, 2001
  • Prokofiev: Piano Sonata No. 6. (Op. 82), 2003


Notes[modifier | modifier le code]

  1. Eckelshausener Musiktage 2005
  2. "Andrej Hoteev über Sviatoslav Richter"
  3. Jürgen Kesting: "Andrej Hoteevs Hommage für Richters singende Finger" Hamburger Abendblatt vom 4. Juni 2010
  4. Lutz Lesle: Ein olympisches Programm, Die Welt, 7. Juni 2010
  5. :Worldpremiere recording1993!
  6. Allmusic
  7. Biography entry, International Who's who in music
  8. Lesle LutzVerschlüsselte Klangbotschaften werden jetzt enthüllt Die Welt March 27, 2000
  9. Robert Holl et Andrej Hoteev en Saint-Pétersbourg
  10. Juergen KestingEin düsterer RomantikerDie ZeitNovember 12, 1998
  11. [1]
  12. [2]
  13. Berard von Günter Musik sehen, Farbe hören Hamburger Abendblatt August 29, 2006
  14. Morgen Post, Hambourg September 6th 2006 Eroeffnung
  15. Remy Franck:Manuscrits originaux de Moussorgski , Pizzikato, 24. September 2014
  16. Edel
  17. Bertrand Boissard"5 de Diapason"
  18. Gregor Willmes: Urtext-Bilder, FonoForum, November 2014
  19. Première mondiale:Un ballet pour piano à quatre mains
  20. Jürgen Kesting. Interview: Andrej Hoteev et Sviatoslav Richter, Concerti, Juni 2010 (in German)
  21. Longlist Bestenliste 4.2014 Jury Piano music/Klaviermusik
  22. [3] Diapason, France janvier 2015
  23. Sophie Menter auf mugi.hfmt-hamburg.de
  24. Ein düsterer Romantiker Die Zeit January 5, 2013, Juergen Kesting
  25. Lutz Lesle: Review on „The Sleeping Beauty“, Concerti 2012
  26. Crescendo Un ballet pour piano à quatre mains signé Tchaikovski et Rachmaninov Le 20 décembre 2012 par Jean-Marie André
  27. Andrej Hoteev: Bilder einer Ausstellung + Lieder und Tänze des Todes

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Andrej Hoteev sur AllMusic