André Caquot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caquot (homonymie).
André Caquot
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Épinal
Décès (à 81 ans)
Paris
Nationalité Français
Pays de résidence France
Profession
Enseignant-chercheur, orientaliste
Activité principale
Directeur d'études à l'École pratique des hautes études, professeur au collège de France
Formation

André Caquot, né le à Épinal et mort le à Paris, est un orientaliste français, spécialiste de l'histoire et des civilisations sémitiques. Professeur d'hébreu et d'araméen au Collège de France, André Caquot fut élu en 1986 président de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Ses travaux portent en particulier sur les manuscrits de Qumran, sur les cultures ougaritique et phénicienne ainsi que sur l'Éthiopie ancienne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de Paris, agrégé de grammaire, André Caquot rejoignit la Mission archéologique française en Éthiopie de 1953 à 1955, avant d'être nommé directeur d'études de religions sémitiques comparées à l'École pratique des hautes études puis chargé de cours d'histoire des religions à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg.

De 1964 à 1968, il fut chargé de cours d'hébreu et d'histoire de la religion d'Israël à la Sorbonne, puis de 1972 à 1994, il occupa la chaire d'hébreu et d'araméen au Collège de France. Élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1977, il en devint le président en 1986.

Ayant pris sa retraite en 1992, André Caquot fut invité à donner des conférences et des séminaires jusqu'en 2003 à la Faculté de Théologie et de sciences religieuses de l'Université catholique de l'Ouest à Angers. Celle-ci conserve aujourd'hui sa bibliothèque et ses archives[1]

Il contribua à la traduction des Psaumes et des Livres de Samuel pour la Traduction œcuménique de la Bible.

Président de la Société asiatique et de la Société des études juives, André Caquot fut également secrétaire général de la Société française d'histoire des religions.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. J. Riaud, ML. Chaieb,  L'œuvre d'un orientaliste, André Caquot 1923-2004, Champion, Paris, 2010, p. 7.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philipe de Robert, « André Caquot », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 562-563 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes[modifier | modifier le code]