Amy Ray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ray.
Amy Ray
Araysolowvolunteers.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
DecaturVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Indigo Girls
Instruments
Label
Daemon (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Site web

Amy Ray née le , à Decatur (Géorgie, É.-U.) est membre du groupe de Folk r-rock américain Indigo Girls.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amy Ray est une artiste engagée dans la défense des droits des homosexuels, des femmes et des Amérindiens. La musicienne milite contre toute forme de violence et notamment armée. Elle participe avec Emily Saliers, deuxième moitié de Indigo Girls, à de nombreux concerts caritatifs défendant ces causes chères à leurs cœurs.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En parallèle de sa carrière en tant que Indigo Girls, elle publie en 2001 son premier album solo Stag, dans sa propre maison de disques "Daemon Records". Ses textes révèlent son combat contre le sexisme existant dans l'univers de la musique (Lucystoners) et son engagement contre les ségrégations dont font l'objet les homosexuels et les transgenres (Laramie, fait référence à l'assassinat, à Laramie, de Matthew Shepard jeune étudiant de 21 ans violemment tué en raison de son homosexualité).

Son deuxième album édité en avril 2005, prend place dans son Sud-Est natal, entre la banlieue d'Atlanta et un milieu rural. L'univers scolaire y est également présent en fil rouge, en témoigne le titre de l'album Prom, terme américain désignant le bal de promo qui a lieu à la fin de l'année scolaire. Il évoque la balance entre genre et sexualité, homme et femme, jeunes et adultes, autorité et rébellion. À titre d'exemple, la Rural Faggots (littéralement "les pédés ruraux") raconte la difficulté de se découvrir homosexuel quand on appartient au milieu rural. Quand à Blender, le titre révèle la nécessité de se mélanger et d'arrêter toute forme de ségrégation. Amy Ray y critique le milieu Punk rock, pratiquant le racisme alors que se définissant comme un mouvement anti-système et ouvert aux différences.

Discographie[modifier | modifier le code]

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Stag, Amy Ray, Daemon Records
  • 2005 : Prom, Amy Ray, Daemon Records
  • 2008 : Didn't It Feel Kinder, Amy Ray, Daemon Records
  • 2012 : Lung Of Love, Amy Ray, Daemon Records
  • 2014 : Goodnight Tender, Amy Ray, Daemon Records

Albums Live[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Amy Ray and The Volunteers, Live From Knoxville, Amy Ray, Daemon Records
  • 2010 : MVP Live, Amy Ray, Daemon Records
  • 2015 : The Tender Hour : Amy Ray Live From Seattle, Amy Ray, Daemon Records

Indigo Girls[modifier | modifier le code]

Album Studio[modifier | modifier le code]

Albums Live[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme actrice[modifier | modifier le code]

Live et documentaires[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Watershed: 10 Years of Underground Video de Susan Lambert : Indigo Girls
  • 2000 : Live at the Fillmore in Denver de Michael Drumm : Indigo Girls
  • 2004 : Live At The Uptown Lounge de Tamra Davis : Indigo Girls
  • 2009 : Live at the Roxy de Mark Lucas : Indigo Girls
  • 2015 : Making of One Lost Day de Kathlyn Horan : Indigo Girls

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :