Amnésie écologique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'amnésie écologique (parfois nommée amnésie générationnelle ou amnésie environnementale) est un concept développé en biologie de la conservation stipulant que chaque génération considère comme le point de référence initial d'un écosystème celui qu'il a connu depuis sa naissance, engendrant un syndrome de la référence changeante (en). Cela conduit généralement à une anthropisation et une perte de biodiversité de plus en plus importante, la nouvelle génération prenant appui sur l'état « dégradé » qu'elle a toujours connu[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. «On a tendance à oublier l'état de la biodiversité autour de nous avec le temps qui passe», sur Libération.fr, (consulté le 30 avril 2019)
  2. « Crise écologique et quasi indifférence: sommes-nous amnésiques? », sur France Culture (consulté le 17 avril 2021)

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]