Comité français de l'UICN

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Union internationale pour la conservation de la nature
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Conservation de la nature
Biodiversité
Solutions basées sur la nature
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1992
Identité
Siège Musée de l’Homme, 17 Place du Trocadéro, 75016 Paris
Président Bernard Cressens
Vice-présidents Jean Boutin (Fédération des CEN)
Valérie Collin (Noé Conservation)
François Letourneux (OPIE)
Cécile Ostria (FNH)
Secrétaire générale Christophe Aubel (Humanité et Biodiversité)
Dominique Py (adjointe - de FNE)
Trésorier Patrice Hirbec (ONF)
Membres 52 organisations
Employés 25
Site web http://uicn.fr/

Le Comité français de l’UICN est le réseau d'organismes et d'experts de l’Union internationale pour la conservation de la nature en France. Il a été créé en 1992. Ce réseau est formé d'un partenariat original entre 2 ministères, 8 organismes publics et 42 organisations non gouvernementales, ainsi que de nombreux experts (plus de 250).

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Comité français de l'UICN est une association loi de 1901 où tous ses organismes membres siègent au Conseil d'administration, ainsi que les président(e)s des commissions d'experts. Le Comité français s'appuie également sur des groupes de travail thématiques. Ce comité s'est fixé deux objectifs : répondre aux enjeux de la biodiversité en France et valoriser l’expertise française à l’international.

Dans la pratique, le Comité français de l’UICN dresse des états des lieux, formule des recommandations et gère des projets dans le but de faire évoluer les politiques ainsi que les connaissances liées à la conservation de la biodiversité. Ces recommandations aident également à mettre en œuvre des actions pour favoriser la conservation de la biodiversité[1].

Son activité est organisée en 7 programmes thématiques : politiques de la biodiversité, aires protégées, espèces, écosystèmes, éducation & communication, outre-mer et coopération internationale.

Membres[modifier | modifier le code]

Le Ministère de l'Écologie ainsi que le Ministère des Affaires étrangères sont membres du comité. D'autres institutions publiques comme le Muséum National d'Histoire Naturelle, le Conservatoire du Littoral, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage et l'Office national des forêts sont également membres[2]. Parmi les ONG, France Nature Environnement, la Fondation pour la Nature et l'Homme, le WWF France, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, l'OPIE, et les réseaux d'espaces protégés (Réserves Naturelles de France, Fédération des Parcs Naturels Régionaux, Fédération des Conservatoires d'Espaces Naturels) sont notamment membres.

Bernard Cressens est élu président du comité français de l'UICN en 2014[3], succédant ainsi à Christophe Lefebvre (élu en 2011)[4] et à François Letourneux (élu en 2003 et réélu en 2008[5]).

Finances[modifier | modifier le code]

Le Comité français de l'UICN bénéficie de financements publics (Ministères, établissements publics, collectivités) et privés (entreprises partenaires et mécénats).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Organismes partenaires », sur Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 septembre 2014)
  2. « Liste des 52 organisations membres », sur site officiel (consulté le 16 janvier 2017)
  3. « Bernard Cressens est élu Président de l'UICN France », sur actu-environnement.com, (consulté le 16 janvier 2018)
  4. « Christophe Lefebvre élu à la présidence du Comité français UICN », sur iucn.org, (consulté le 16 janvier 2018)
  5. « Le mandat du président du Comité français de l'UICN est renouvelé », sur actu-environnement.com, (consulté le 16 janvier 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]