Ami Bost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bost.
Ami Bost
AmiBost-1.jpeg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
La ForceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Enfant

Paul Ami Isaac David Bost, né le à Genève et mort le à La Force (Dordogne), est un pasteur protestant suisse, connu pour son ministère itinérant dans le cadre du Réveil protestant, dont il est l'un des initiateurs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jean-Pierre Bost, instituteur et responsable d'un groupe morave. Ses ancêtres huguenots ont fui le Dauphiné pour le refuge de Genêve. Il épouse en 1814 Jeanne Françoise, dite Jenny Pattey. Il est le père de Jean Antoine, dit John Bost, pasteur également et surtout connu comme fondateur d'asiles pour enfants handicapés à La Force, en France.

Parcours[modifier | modifier le code]

Il étudie la théologie à la Faculté de théologie de Genève et soutient une thèse de baccalauréat en théologie intitulée Theses theologicae de Christi vaticiniis erga Hierosolymae excidium[1] en 1813. Ami est un des principaux protagonistes des débuts du Réveil. Ami de Félix Neff, il recueille et publie la correspondance de celui-ci, après son décès.

Il se retire à La Force auprès de son fils.

Descendants célèbres[modifier | modifier le code]

Sa petite-fille Isabelle Bost épouse l'helléniste Louis Séchan et est la mère d'Olivier Séchan et grand-mère du chanteur Renaud et de son frère Thierry Séchan, écrivain[2].

Une autre petite-fille, Helen Bost, fille d'Ami Bost Junior, est la mère des célèbres frères Cadier[3],[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Lettres de Felix Neff, missionnaire protestant en Suisse et dans les départements de l'Isère et des Hautes-Alpes, Genève, Delay, 1842, 2 volumes.
  • Histoire ancienne et moderne de l'Eglise des Frères de Bohême et de Moravie, depuis son origine jusqu'à nos jours, 1844.
  • Conversation amicale sur les principales différences du jésuitisme et du protestantisme adressée particulièrement aux catholiques de Saumur et de Bourges, 1845.
  • La lettre et l'esprit de l'Ecriture Sainte quant au ministère de la parole, 1858.
  • Mémoires pouvant servir à l'histoire du réveil religieux des Eglises protestantes de la Suisse et de la France, et à l'intelligence des principales questions théologiques et ecclésiastiques du jour, 1854.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse de baccalauréat en théologie, notice Sudoc, consultée en ligne le 9.08.15.
  2. "Xan de l'Ours" de Marc Large, préface de Renaud
  3. Alfred Cadier, La Vallée d'Aspe et le Béarn Protestant, Editions MonHélios, 2002 et 2003
  4. La famille Cadier et la location d'Izarda