Amazonsaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Amazonsaurus maranhensis

Amazonsaurus (« lézard de l'Amazone ») est un genre éteint de dinosaures sauropodes diplodocoïdes, apparenté à Diplodocus et rattaché à la famille des Rebbachisauridae[1]. Il a vécu à la fin du Crétacé inférieur (Aptien à Albien), il y a environ entre 125 et 100,5 Ma (millions d'années) dans une région qui est maintenant l'Amérique du Sud.

C'était un grand quadrupède herbivore avec un long coup et une queue en forme de fouet. Contrairement aux autres diplodocoïdes qui figuraient parmi les plus grands animaux terrestres ayant existé, Amazonsaurus ne faisait pas plus de 12 mètres de long. Sa masse est estimée à 5 tonnes par Gregory S. Paul en 2010[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Bien que d'autres dinosaures aient été retrouvés au Brésil, Amazonsaurus est le premier genre nommé d’après son territoire, le bassin de l'Amazone. Le nom générique est dérivé de la région de l'Amazonie brésilienne et du mot grec sauros (lézard). L’unique espèce, l'espèce type, Amazonsaurus maranhensis, est nommée d’après l'État brésilien du Maranhão. Le genre et l'espèce ont été nommés en 2003 par les paléontologues brésiliens Ismar de Souza Carvalho et Leonardo dos Santos Avilla, de même que leur collègue argentin, Leonardo Salgado.

Anatomie[modifier | modifier le code]

Les grandes épines neuronales sur les vertèbres de la queue identifient Amazonsaurus comme un sauropode diplodocoïde, mais la nature fragmentaire du seul spécimen rend en fait difficile de placer A. maranhensis plus particulièrement dans la famille des Diplodocidae. Cependant, quelques caractéristiques de ses vertèbres suggèrent qu’il s'agit peut-être d'un membre survivant d'une lignée de diplodocoïdes basaux.

Inventaire des fossiles retrouvés[modifier | modifier le code]

Les fossiles d'Amazonsaurus, incluant des vertèbres de la tête et de la queue, des côtes et des fragments de hanche étaient les seuls restes de dinosaures identifiables sur le site des fouilles à Maranhão, dans la partie amazonienne du Brésil.

Biogéographie[modifier | modifier le code]

Ce genre de diplodocoïde se trouvait dans plusieurs parties de l'Amérique du Sud et de l'Afrique du Nord au Crétacé inférieur, comme les sauropodes titanosauridés, les théropodes carcharodontosauriens et les dinosauriens. À la fin du Crétacé, les diplodocoïdes avaient disparu alors que les titanosauriens proliféraient, les théropodes du début de la période ayant été remplacés par les abélisauriens[3],[4],[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) José Luis Carballido, Leonardo Salgado, Diego Pol, José Ignacio Canudo et Alberto Garrido, « A new basal rebbachisaurid (Sauropoda, Diplodocoidea) from the Early Cretaceous of the Neuquén Basin; evolution and biogeography of the group », Historical Biology, vol. 24, no 6,‎ , p. 631–654 (DOI 10.1080/08912963.2012.672416, lire en ligne)
  2. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 185
  3. (en) Carvalho, I.S., Avilla, L.S., & Salgado, L. 2003. Amazonsaurus maranhensis gen. et sp. nov. (Sauropoda, Diplodocoidea) from the Lower Cretaceous (Aptian–Albian) of Brazil. Cretaceous Research. 24: 697-713
  4. (en) Salgado, L., Garrido, A., Cocca, S.E., & Cocca, J.R. 2004. Lower Cretaceous rebbachisaurid sauropods from Cerro Aguada del León (Lohan Cura Formation), Neuquén Province, northwestern Patagonia, Argentina. Journal of Vertebrate Paleontology 24(4): 903-912
  5. (en) Novas, F.E., de Valais, S., Vickers-Rich, P., & Rich, T.H. 2005. A large Cretaceous theropod from Patagonia, Argentina, and the evolution of carcharodontosaurids. Naturwissenschaften. 92: 226–230