Alf Pike

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alf Pike

Surnom(s) The Embalmer[1]
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Winnipeg (Canada)
Décès ,
Calgary (Canada)
Entraîneur décédé
A entraîné LNH
Rangers de New York
WHL
Warriors de Winnipeg
Stampeders de Calgary
Blades de Los Angeles
Roadrunners de Phoenix
AHO
Biltmore Mad Hatters de Guelph
Activité 19491970
Joueur décédé
Position Ailier gauche
ou Centre
A joué pour LNH
Rangers de New York
IAHL
Ramblers de Philadelphie
EAHL
Rovers de New York
Carrière pro. 19391947

Alfred George « Alf » « The Embalmer » Pike (né le à Winnipeg, dans la province du Manitoba au Canada — mort le à Calgary, dans la province de l'Alberta au Canada) est un joueur professionnel et un entraîneur de hockey sur glace canadien qui évoluait en position d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Alf Pike commence sa carrière junior en 1935 avec les Monarchs de Winnipeg de la Ligue de hockey junior du Manitoba (LHJM). La saison suivante, les Monarchs remportent la Coupe Turnbull, remise aux champions de la LHJM[2]. Qualifiés pour la Coupe Memorial à la suite de leur succès dans la Coupe Abbott, ils gagnent le titre national en dominant les Redmen de Copper Cliff trois victoires à une[3],[4]. Pike rejoint ensuite les Rovers de New York de l'Eastern Amateur Hockey League, inscrivant. Il commence l'édition suivante en EAHL avant de la finir avec les Ramblers de Philadelphie de l' International American Hockey League, ces derniers s'inclinant en finale face aux Barons de Cleveland.

Précédant la saison 1939-1940, il se voit offrir un contrat par les Rangers de New York de la Ligue nationale de hockey (LNH). Demandant un peu plus d'argent que proposé, une dispute s'ensuit entre Pike et Lester Patrick, le directeur général des Rangers. Cependant Frank Boucher, l'entraîneur new-yorkais, voulant recruter le jeune joueur, lui assure qu'il obtiendra ce qu'il demande et le fait signer. Lorsque Patrick apprend cela, il fustige son entraîneur mais accepte de payer Pike[5]. Le 5 novembre, Il fait ses débuts en LNH face aux Red Wings de Détroit. Deuxièmes de la saison, les Rangers atteignent la finale où ils affrontent les Maple Leafs de Toronto. Au cours de la première partie, Pike inscrit le but victorieux durant les prolongations[1]. Durant la sixième rencontre, il marque le but égalisateur avant que Bryan Hextall score au cours des prolongations celui qui offre la troisième Coupe Stanley de l'histoire de la franchise new-yorkaise[6],[7].

Au cours des trois saisons qui suivent, The Embalmer, surnom faisant référence à son travail dans les pompes funèbres durant l'été[1], continue de jouer pour les Rangers. En 1943, il interrompt sa carrière et sert dans l'aviation royale du Canada jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, deux ans plus tard[1]. De retour avec New York, il dispute deux nouvelles éditions en LNH avant dee retourner dans sa ville natale de Winnipeg où il finit sa carrière de joueur avec une équipe amateur, les Nationals de Winnipeg de la Manitoba-Thunder Bay Hockey League[8].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Une fois sa carrière de joueur terminée, il devient entraîneur, prenant en charge les Biltmore Mad Hatters de Guelph de l'Association de hockey de l'Ontario (AHO), un club-école des Rangers[1]. En 1950, les Mad Hatters remportent le Coupe J. Ross Robertson de champions de l'AHO mais échouent à se qualifier pour la Coupe Memorial, battus par le Canadien junior de Montréal lors du trophée George T. Richardson[9],[10]. Deux ans plus tard, avec une équipe comptant entre autres Andy Bathgate et Harry Howell, Guelph remporte de nouveau la Coupe Robertson[9]. Par la suite, ils s'imposent en Coupe Memorial, dominant en finale les Pats de Regina[11].

En 1955, un après avoir quitté l'équipe junior, Pike retourne dans le Manitoba où il prend la tête des Warriors de Winnipeg, une équipe nouvellement intégrée dans la Western Hockey League. Pour leur saison inaugurale, les Warriors remportent la Coupe des présidents de champion de la WHL ainsi que la Coupe Edinburgh, gagnée aux dépens des Royaux de Montréal de la Ligue de hockey du Québec[12].

En novembre 1959, Pike quitte les Warriors pour devenir l'entraîneur des Rangers en LNH, en remplacement de Phil Watson[13]. Il ne peut cependant empêcher les Blueshirts de finir derniers de la ligue. Il dirige l'équipe une saison supplémentaire à l'issue de laquelle New York manque de nouveau les séries éliminatoires. Pike est alors remercié et remplacé par Doug Harvey[14].

Pike retourne alors entraîner en WHL, dirigeant successivement les Stampeders de Calgary (1961-1963), les Blades de Los Angeles (1963-1965) et les Roadrunners de Phoenix (1967-1970)[15]. En 1970, il se retire du hockey[8].

En 1985, il est intronisé dans le temple de la renommée du hockey de sa province natale, le Manitoba Hockey Hall of Fame[16]. Il décède le 1er mars 2009 à Calgary à l'âge de 91 ans[6].

Statistiques en carrière[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques de joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[8]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1934-1935 North Stars d'East Kildonan MAHA
1935-1936 Monarchs de Winnipeg LHJM 14 10 11 21 20
1936-1937 Monarchs de Winnipeg LHJM 14 10 10 20 21 8 2 10 12 21
1936-1937 Monarchs de Winnipeg Coupe Memorial 9 7 6 13 4
1937-1938 Rovers de New York EAHL 45 16 23 39 58
1938-1939 Rovers de New York EAHL 25 9 4 13 12
1938-1939 Ramblers de Philadelphie IAHL 3 1 1 2 0 9 4 2 6 4
1939-1940 Rangers de New York LNH 47 8 9 17 38 12 3 1 4 6
1940-1941 Rangers de New York LNH 48 6 13 19 23 3 0 1 1 2
1941-1942 Rangers de New York LNH 34 8 19 27 16 6 1 0 1 4
1942-1943 Rangers de New York LNH 41 6 16 22 48
1943-1944 Winnipeg RCAF WNDHL 9 3 4 7 10
1944-1945 Winnipeg RCAF WNDHL 9 5 2 7 20
1945-1946 Rangers de New York LNH 33 7 9 16 18
1946-1947 Rangers de New York LNH 31 7 11 18 2
1947-1948 Nationals de Winnipeg MTBHL 11 5 1 6 17
1948-1949 Nationals de Winnipeg MTBHL 2 2 4 6 4
Totaux LNH 234 42 77 119 145 21 4 2 6 12

Statistiques d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[15]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D   N  % V Résultats
1949-1950 Biltmore Mad Hatters de Guelph AHO 48 26 18 4 58,3 Quatrième
Champion de la Coupe J. Ross Robertson
1950-1951 Biltmore Mad Hatters de Guelph AHO 54 31 16 7 63,9 Troisième
1951-1952 Biltmore Mad Hatters de Guelph AHO 54 37 13 4 72,2 Deuxième
Champion de la Coupe J. Ross Robertson
Champion de la Coupe Memorial
1952-1953 Biltmore Mad Hatters de Guelph AHO 56 22 32 2 41,1 Septième
1953-1954 Biltmore Mad Hatters de Guelph AHO 59 26 31 2 45,8 Sixième
1955-1956 Warriors de Winnipeg WHL 70 40 28 2 58,6 1er de la division Prairie
Champion de la Coupe des présidents
1956-1957 Warriors de Winnipeg WHL 70 23 45 2 34,3 4e de la division Prairie
1957-1958 Warriors de Winnipeg WHL 70 39 26 5 59,3 1er de la division Prairie
1958-1959 Warriors de Winnipeg WHL 64 31 31 2 50,0 3e de la division Prairie
1959-1960 Warriors de Winnipeg WHL Remplacé en cours de saison
1959-1960 Rangers de New York LNH 55 14 29 12 36,4 Sixième
Non qualifié pour les séries
1960-1961 Rangers de New York LNH 70 22 38 10 38,6 Cinquième
Non qualifié pour les séries
1961-1962 Stampeders de Calgary WHL 70 36 29 5 55,0 3e de la division Nord
1962-1963 Stampeders de Calgary WHL Remplacé en cours de saison
1963-1964 Blades de Los Angeles WHL 70 31 31 8 50,0 Troisième
1964-1965 Blades de Los Angeles WHL 70 26 41 3 39,3 Sixième
1967-1968 Roadrunners de Phoenix WHL 72 28 40 4 41,7 Quatrième
1968-1969 Roadrunners de Phoenix WHL 74 21 41 12 36,5 Cinquième
1969-1970 Roadrunners de Phoenix WHL 48 15 25 8 39,6 Remplacé en cours de saison
Totaux LNH 123 36 66 21 37,8

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Alf Pike, member of 1940 Rangers, dies at 91 », sur le site officiel des Rangers de New York,‎ (consulté le 27 octobre 2011)
  2. (en) Daily Herald, « Winnipeg Monarchs Tendered Banquet », Calgary Daily Herald,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Champions — 1937 Winnipeg Monarchs Hockey Club », sur Manitoba Hockey Hall of Fame (consulté le 28 octobre 2011)
  4. (en) William H. Dumsday, « 'Peg Monarchs Regain Junior Title », Saskatoon Star-Phoenix,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Alf Pike, ‘The Embalmer’ had skills and smarts », sur Manitoba Hockey Hall of Fame (consulté le 28 octobre 2011)
  6. a et b (en) Jeff Z. Klein, « Alf Pike, Member of Rangers’ 1940 Stanley Cup Team, Dies at 91 », sur le site officiel du New York Times,‎ (consulté le 28 octobre 2011)
  7. (en) Kevin Shea, « Stanley Cup Journals : 23 », sur le site officiel du Temple de la renommée du hockey (consulté le 28 octobre 2011)
  8. a, b et c (en) « Alf Pike, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 27 octobre 2011)
  9. a et b « 2010-11 OHL Guide », p. 150.
  10. (en) Star-Phoenix, « Regina Will Face Montreal Juniors », Saskatoon Star-Phoenix,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Ned Powers, « Bilt Worthy Winners of Memorial Cup », The Leader-Post,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Morris Mott, « “You couldn’t run a game on Saturday night”: The Winnipeg Warriors, Television, and the Business of Pro Hockey, 1955-1961 », sur The Manitoba Historical Society (consulté le 28 octobre 2011)
  13. (en) Gazette, « Alf Pike Replace Watson As NY Pilot », The Montreal Gazette,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Gazette, « Rangers Dismiss Alf Pike », The /montreal Gazette,‎ (lire en ligne)
  15. a et b (en) « Alf Pike hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 27 octobre 2011)
  16. (en) « Honoured Members — Players — Alf Pike », sur Manitoba Hockey Hall of Fame (consulté le 28 octobre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]