Alberto Suppici

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alberto Suppici
Image illustrative de l’article Alberto Suppici
Biographie
Nom Alberto Horacio Suppici
Nationalité Drapeau : Uruguay Uruguayen
Naissance
Lieu Colonia del Sacramento (Uruguay)
Décès (à 82 ans)
Lieu Montevideo
Taille 1,67 m (5 6)
Poste Entraîneur
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
-Flag of Uruguay.svg Club Nacional
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1928-1932Drapeau : Uruguay Uruguay
1935-1941Drapeau : Uruguay Uruguay
1 Matchs de championnat uniquement.

Alberto Horacio Suppici, né le 20 novembre 1898 à Colonia et mort le 21 juin 1981, est un joueur et entraîneur de football uruguayen. Surnommé El Profesor, il dirige l'équipe d'Uruguay de football victorieuse lors de la première coupe du monde de football en 1930.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fonde le le club du Club Plaza Colonia, dont le stade porte son nom depuis son décès, à Colonia del Sacramento[1].

En 1928, après un deuxième succès de rang aux Jeux olympiques, il devient directeur technique de la sélection uruguayenne de football[1]. Sous sa direction, la Celeste termine troisième de la Copa América 1929[1]. Lors de la première coupe du monde de football de l'histoire, il se passe de son gardien Andrés Mazali, pourtant double champion olympique avec l'Uruguay, après qu'il a eu quitté son hôtel sans autorisation[2]. Entouré de Pedro Arispe et Ernesto Fígoli, Suppici mène sa sélection nationale jusqu'en finale de la compétition qui se déroule à l'Estadio Centenario. Pour son dernier match, l'équipe de Suppici parvient à renverser l'Argentine sur le score de quatre buts à un alors qu'elle était menée d'un but à la mi-temps[2]. El Profesor reste encore aujourd'hui (2019) le plus jeune entraîneur à remporter une coupe du monde[3].

Suppici quitte ses fonctions de sélectionneur en 1932 avant de prendre en charge le Central Español Fútbol Club en 1935 pour quelques semaines. Il reprend alors la tête de la sélection uruguayenne, jusqu'en 1941.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Tom Dunmore, Encyclopedia of the FIFA World Cup, Rowman & Littlefield Publishers, , 407 p. (ISBN 978-0810887428), p. 321 - 322
  2. a et b Mustapha Kessous, Les 100 histoires de la coupe du monde de football, PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE - PUF, , 128 p. (ISBN 978-2130630487), p. 1930 - Une fête nationale pour l'Uruguay
  3. Kevin JEFFRIES et Loïc MOREAU, OPTA Coupe du monde, Solar, , 128 p. (ISBN 978-2263156052), p. 80