Alan DeSousa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alan DeSousa
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

Alan DeSousa (1959-) est un politicien québécois au niveau municipal. Il était membre de l'Union Montréal jusqu'à sa dissolution en 2013 et fait partie maintenant de l'équipe Coderre. Il fut plusieurs fois élu maire d'arrondissement de Saint-Laurent et conseiller municipal de la ville de Montréal (Canada). Il fut également président du Comité exécutif de la ville et en 2017, il est vice-président chargé du développement durable, de l'environnement, des parcs et des espaces verts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alan DeSousa est né en 1959 au Pakistan d'une famille catholique. Celle-ci émigra au Canada quand il était un adolescent. DeSousa a obtenu un baccalauréat en commerce de l'Université McGill en 1981. En 1984, il a été nommé à l'Ordre des comptables agréés du Québec et, en 2005, il a reçu le titre honorifique de Fellow. Il fut vice-président, Finances corporative, de BioChem Pharma et a travaillé chez Ernst & Young comme expert en fiscalité corporative et internationale[1].

Résident de Saint-Laurent depuis longtemps, il s'est lancé en politique municipale en 1990 alors que cet arrondissement était encore une ville indépendante de l'île de Montréal[1]. En , il est devenu maire de l'arrondissement de Saint-Laurent après la fusion avec Montréal. En 2017, il conserve ce poste depuis trois mandats consécutifs. Il fut également membre du comité exécutif de la Ville de Montréal pendant plus de onze ans, puis son vice-président[1].

Sur le plan régional, il devient membre du comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) en 2009 et du conseil en 2002. Monsieur DeSousa participe aussi à plusieurs conseils d’administration : le Centre financier international, le Technoparc Montréal et l’Association de bienfaisance et de retraite des policiers et policières de la Ville de Montréal[1].

Le , il s'est déclaré candidat au poste de maire intérimaire de Montréal après la démission de Michael Applebaum[2]. Toutefois, lors de la session du conseil le pour choisir le nouveau maire intérimaire, DeSousa a retiré sa candidature avant le vote, en supportant un autre candidat, Harout Chitilian.

En , il a soumis sa candidature au Parti libéral du Canada pour être leur candidat à l'élection partielle pour remplacer le député fédéral Stéphane Dion qui venait de démissionner[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Alan DeSousa », Histoire de Montréal, Ville de Montréal (consulté le ).
  2. Stéphanie Alcaraz-Robinson, « Alan DeSousa, prochain maire par intérim de Montréal? », Métro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. Johanna Pellus, « Alan DeSousa se lance en politique fédérale », Métro,‎ (lire en ligne, consulté le ).