Adrien Mondot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adrien Mondot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
GrenobleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Adrien Mondot, né à Grenoble le 10 avril 1979, est un artiste multidisciplinaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Informaticien de formation, il est aussi jongleur et danseur. Après avoir passé trois années à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA de Grenoble), en tant qu'étudiant chercheur, il crée sa compagnie, la Cie Adrien M en 2004 pour présenter à "Jeunes Talents Cirque" (JTC) son premier projet, Convergence 1.0, spectacle mêlant le jonglage et l'informatique. Il développe dans ce but son logiciel eMotion[1], outil de création numérique, dédié à l’écriture du mouvement. Lauréat des JTC en septembre 2004[2], il est ensuite accueilli en résidence au Manège de Reims, scène nationale, pour trois ans. Il y finalise Convergence 1.0, dont la création a lieu en octobre 2005, qui reçoit un bon accueil critique[3]et y crée reTime, et Kronoskop.

De janvier 2009 à décembre 2011, il est artiste associé à l'Hexagone, scène nationale de Meylan (Isère). La compagnie remporte le Grand Prix du jury lors de la compétition internationale Danse et nouvelles technologies organisée par le festival Bains numériques à Enghien-les-Bains en juin 2009[4] avec le projet Cinématique, dont la création suit, à l'Hexagone, en janvier 2010.

Il collabore avec de nombreux artistes chorégraphes, danseurs, ou musiciens (Stéphanie Aubin, pour Légendes en 2007, Wajdi Mouawad, pour Ciels en 2009, Pierre Guillois, pour Grand Fracas issu de Rien, au Théâtre du Peuple de Bussang, en juillet 2011, Mourad Merzouki, pour Pixel en 2014).

Il s'associe en 2011 à Claire Bardainne (artiste plasticienne, graphiste et scénographe), la compagnie devenant cie Adrien M / Claire B. De cette collaboration sont issus l'exposition XYZT, les paysages abstraits, et les spectacles Un Point c'est Tout, créé à l'Hexagone de Meylan en décembre 2011, et Hakanaï en décembre 2013.

Il figure au palmarès des Prix SACD 2015 en recevant avec Claire Bardainne le prix de la Création Interactive.

Citation d’Adrien Mondot à propos de son travail :

« Je pars de l’axiome que le mouvement est un vecteur d’émotion. Pour un informaticien, considérer cet axiome implique de fournir des outils de création suffisamment précis et expressifs [...] si l’on considère que les mathématiques, la physique et l’ensemble des sciences sont des outils/langages développés à l’origine pour décrire notre monde il est séduisant de se dire que l’on peut s’en servir, […] pour décrire d’autres mondes, des mondes artistiques.... »[5]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Spectacles
  • 2003 : Fausses notes et Chutes de balle
  • 2005 : Convergence 1.0
  • 2006 : reTime
  • 2010 : Cinématique
  • 2011 : Un point c'est tout
  • 2013 : Hakanaï
  • 2015 : Le mouvement de l'air
Collaborations
Expositions
  • XYZT (2010)
  • Sens dessus-dessous[10], (2010-2011), installation sur les façades du Théâtre Auditorium de Poitiers
  • XYZT, Les paysages abstraits[11] (2011)
  • XYZT, Les paysages abstraits/Jouer avec la lumière (Palais de la Découverte, Paris 2015)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]