Adrien-Paul Balny d'Avricourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Adrien-Paul Balny d'Avricourt
Adrien-Paul Balny d'Avricourt
Balny d'Avricourt (à gauche), commandant de L'Espingole au côté de Francis Garnier (droite) et Charles Esmez (centre)

Nom de naissance Adrien-Paul Balny d'Avricourt
Naissance 11 juin 1849
Noyon (Hauts-de-France)
Décès (à 24 ans)
Hanoï (Tonkin)
Mort au combat
Allégeance Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau de la France République française
Arme Marine
Grade Enseigne de vaisseau
Années de service 18661873
Conflits Guerre de 1870
Combats contre les Pavillons noirs
Faits d'armes Capture des citadelles de Hải Dương, Phủ Lý et Hưng Yên
Hommages Rue Balny-d'Avricourt Ce lien renvoie vers une page d'homonymie, plusieurs navires
Pagode Voi Phục près de Hanoï, dite « pagode Balny », où Balny fut tué.

Adrien-Paul Balny d'Avricourt (né le à Noyon – mort le à Hanoï) est un officier de marine français.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1870, Adrien-Paul Balny d'Avricourt part pour une mission d'exploration fluviale en Cochinchine sur l'aviso D'Estrées puis sur la canonnière L'Espingole.

En octobre 1873, alors basé à Saigon, il est désigné par le contre-amiral Dupré pour accompagner Francis Garnier au Tonkin.

Après la prise de Hanoï en , il participe à l'occupation du delta du fleuve Rouge, s'emparant notamment de Hưng Yên, puis de Phủ Lý et d'Hải Dương.

Le , alors qu'il repousse les Pavillons Noirs près de Hanoï, Balny tombe dans une embuscade et est décapité. Son corps fut ramené en France et inhumé dans le cimetière d'Avricourt, près de Noyon.

Postérité[modifier | modifier le code]

Son nom a été donné à plusieurs bâtiments[1] de la Marine nationale :

Une rue de Paris a été baptisée en son nom : la rue Balny-d'Avricourt dans le 17e arrondissement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir historique détaillé à cette adresse

Bibliographie[modifier | modifier le code]