Adomnan d'Iona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Adamnan.
Adomnan d'Iona
Fonction
abbé
Informations générales
Naissance
vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Activités
juriste, hagiographe, poète, moineVoir et modifier les données sur Wikidata

Adomnan d'Iona ou Saint Adamnan, né vers 624 et mort en 704, est le 9e abbé d'Iona en Écosse, de 679 à 704[1].

Il est fêté le 23 septembre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Neuvième abbé de Iona. Comme nombreux de ses prédécesseurs, il appartient à la famille du fondateur de l'abbaye d'Iona Saint Colomba, le Cenél Conaill des Uí Néill du Nord.

Adomnan mac Ronan mac Tinne mac Aed mac Colman mac Sétnae mac Fergus Cendfota mac Conall Gulban mac Niall Noigiallach[2].

Il est connu pour son rôle très important dans la querelle de Pâques qui a opposé les chrétiens d'Irlande et l'Église de Rome ainsi que pour la rédaction dans la dernière décennie du VIIe siècle de la Vie de saint Columba qui retrace la vie du moine fondateur du phare de la chrétienté dans les îles Britanniques, saint Colomba (ou Columba ou Columb Cille, la « colombe du Ciel ») un peu plus d'un siècle auparavant (521-563-597).

Il écrit, entre 679 et 688[3], une description des lieux saints : De locis sanctis, sur la base du récit que lui fit l'évêque gaulois Arculfe au retour de son séjour de neuf mois dans la ville de Jérusalem.

Adomnan est également l'auteur du Cain Adamnain ou Lex Innocentium destinée à assurer la protection en cas de conflits, des femmes des enfants et des gens d'Église. Il obtint la ratification de ce texte par 40 évêques ou abbés irlandais et 51 rois provinciaux ou tribaux d'Irlande et d'Écosse au synode de Birr en 697[4].

Il est mort en 704 dans sa 77e année[4]. Sa fête est le 23 septembre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) An illustrated encyclopedia of the Isle of Man, The Manx Experience, Douglas, 1997, p. 11.
  2. Francis J. Byrne, Irish Kings and High-Kings, Four Courts Press, réédition Dublin 2001, (ISBN 1-85182-196-1), « Abbots of Iona and Cenél Conaill Kings of Tara », p. 258.
  3. 679 est l'année où Adomnan devint abbé du monastère d'Iona, 688 l'année où il offrit son De locis sanctis au roi Aldfrith de Northumbrie, qui, selon Bède le Vénérable, en assura la diffusion.
  4. a et b Annales d'Ulster.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]