Iona (Écosse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iona.
Iona
Abbaye de l'île d'Iona
Abbaye de l'île d'Iona
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Archipel Hébrides intérieures
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 56° 20′ 00″ N, 6° 25′ 00″ O
Superficie 8,77 km2
Point culminant Dùn Ì (101 m)
Géologie Île continentale
Administration
Nation constitutive Écosse
Council Area Argyll and Bute
Démographie
Population 125 hab. (2001)
Densité 14,25 hab./km2
Plus grande ville Baile Mór
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+0

Géolocalisation sur la carte : Argyll and Bute

(Voir situation sur carte : Argyll and Bute)
Iona
Iona

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Iona
Iona
Îles au Royaume-Uni

Iona est une petite île de l'ouest de l'Écosse, dans les Hébrides intérieures, séparée de l'île de Mull par le détroit d'Iona. L'île, avec 4,8 km du nord au sud et 2,4 km d'est en ouest, s'étend sur 800 hectares. Le point le plus élevé, Dun I, culmine à 101 m. L'île est reliée à sa voisine Mull via un ferry de Fionnphort à la petite agglomération de Baile Mor.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 593, Columba venant d'Irlande arrive sur l'île d'Iona avec deux compagnons et fonde un monastère qu'il va vouloir transformer en lieu de diffusion et de propagation de la foi chrétienne parmi les Pictes et les Scots. Dès lors, l'île est le lieu des couronnements et des enterrements des rois scots. Le livre de Kells est un manuscrit enluminé, on croit qu'il a été écrit par les moines d'Iona peu avant l'an 800. La chronique d'Irlande a été écrite environ vers l'an 740. En 806 les Vikings ont massacré 68 moines dans la baie des martyrs et les moines de Columba sont retournés en Irlande. Le monastère de Kells a perdu d'autres moines car certains ont fui pour établir des monastères en Belgique, en France et en Suisse. En 825, Saint Blathmac et d'autres moines ont dû retourner sur l'île d'Iona et ils furent en partie massacrés par des bandes de Vikings qui incendièrent l'abbaye. Malgré cet incident l'abbaye ne fut pas désertée et elle continua à avoir de l'influence et de l'importance, mentionnée encore lors de la mort d'un roi appelé Amlaíb Cuarán en 980.. Colomban de Luxeuil, atteste de l'existence d'une cloche dans le monastère de l'île d'Iona située dans les Hébrides intérieures en Écosse au Ve siècle.

En 1938, George MacLeod y a fondé une communauté œcuménique chrétienne.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Dans le roman Le Rayon-Vert de Jules Verne, les héros visitent Iona aux chapitres 13 à 16. L'inspiration est romantique, les ruines de l'île propices à la rêverie. La jeune héroïne, Helena Campbell, soutient que l'Écosse en général et Iona en particulier sont le théâtre de l'apparition de lutins et autres démons familiers.

Dans le roman de Jean Raspail L'Anneau du pêcheur (1995), son cardinal est l'un des derniers à soutenir l'antipape Benoît XIII et ses successeurs.

Dans le roman La Pierre Sculptée (par Guillaume Prévost), le jeune Samuel Faulkner est projeté dans le temps alors qu'il recherche son père et atterrit sur Iona en l'an 800, alors menacée par les Vikings.

Le film d'animation Brendan et le secret de Kells (The secret of Kells réalisé par Tomm Moore ; 2009) fait référence à l'invasion des Vikings et au manuscrit du Livre de Kells.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) P.A. Macnab, Mull & Iona, Prevensey Island Guides (1995) réédition (2003) (ISBN 0907115926)
  • Korentin Falc'hun, « Iona, l'île sainte des Gaëls et de la chrétienté celtique », ArMen (2009), no 169, p. 28-35.
  • (en) T.W. Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne A New History of Ireland Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064) « Iona (I Coluim Cille) Comarbai Coluim Cille » p. 256-259.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :