Action de grâce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Action de Grâce)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la notion religieuse. Pour la fête canadienne, voir Action de grâce (Canada).
image illustrant le christianisme
Cet article est une ébauche concernant le christianisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'action de grâce est, selon le lexique de la Conférence des évêques de France, « une attitude de reconnaissance envers Dieu » : l'homme « comblé de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans le Christ » reconnaît de quel amour il est aimé de Dieu et l'en remercie. L'expression française « action de grâce » traduit le mot grec ευχαριστία (eucharistia) dans le Nouveau Testament et dans la traduction grecque de l'Ancien Testament. Depuis les années 1980, les chrétiens catholiques ont remis en honneur pour évoquer la messe, le mot « Eucharistie », qui signifie « action de grâce, louange et joie »[1].

Références bibliques[modifier | modifier le code]

Les actions de grâces sont fréquentes dans l'Ancien Testament et le Nouveau Testament : on en trouve dans le livre de Néhémie[2], dans les livres des Maccabées[3], dans le livre d'Isaïe[4], dans le livre de Jérémie[5], dans la première[6] et la deuxième épître aux Corinthiens[7], dans l'épître aux Colossiens[8], dans la première[9] et la deuxième épître aux Thessaloniciens[10], dans la première épître à Timothée[11], et dans l'Apocalypse de Jean[12].

Par exemple, dans la première épître aux Corinthiens, saint Paul mentionne l'action de grâce :

« Je rends grâce à Dieu sans cesse à votre sujet, pour la grâce de Dieu qui vous a été donnée dans le Christ Jésus[13]. »

Action de grâce et eucharistie[modifier | modifier le code]

L'expression française « action de grâce » traduit le mot grec ευχαριστία (eucharistia), or c'est le mot utilisé par le Christ lors de la Cène[14]. Dès saint Justin, au IIe siècle, « l'Eucharistie ou action de grâce » désigne donc ce qui sera plus tard appelé la messe[15].

Selon le catéchisme de l'Église catholique[16] :

« L'Eucharistie, sacrement de notre salut accompli par le Christ sur la Croix, est aussi un sacrifice de louange en action de grâce pour l'œuvre de la création. Dans le sacrifice eucharistique, toute la création aimée par Dieu est présentée au Père à travers la mort et la résurrection du Christ. Par le Christ, l'Église peut offrir le sacrifice de louange en action de grâce pour tout ce que Dieu a fait de bon, de beau, et de juste dans la création et l'humanité.
L'Eucharistie est un sacrifice d'action de grâce au Père, une bénédiction par laquelle l'Église exprime sa reconnaissance à Dieu pour tous ses bienfaits, pour tout ce qu'il a accompli par la création, la rédemption et la sanctification. Eucharistie signifie d'abord « action de grâce ». »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Action de grâce », sur Église catholique en France,‎ s.d. (consulté le 8 octobre 2012)
  2. Ne 12. 46
  3. 1 M 4, 56 et 2 M 3, 33
  4. Is 51. 3
  5. Jr 17. 26 et Jr 33. 11
  6. 1Co 1. 4
  7. 2Co 9. 12
  8. Col 3. 17 ou Col 4.2 "Soyez assidus à la prière ; qu'elle vous tienne vigilants, dans l'action de grâces" (traduction de la Bible de Jérusalem).
  9. 1Th 3. 9
  10. 2Th 1. 3 ; 2Th 2. 13
  11. 1Tm 2. 1
  12. Ap 4. 9
  13. 1 Co 1,4, Traduction Œcuménique de la Bible
  14. Puis, prenant une coupe, il rendit grâces et la leur donna en disant : « Buvez-en tous » (Matthieu 26,27, Bible de Jérusalem)
  15. Justin, 1ière apologie, trad. Louis Pautigny, Textes et Documents pour l’étude historique du christianisme, Alphonse Picard et Fils, 1904, pp. 3-147, ch.55.
  16. Paragraphes 1359 et 1360

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]