Aérodrome de L'Île-d'Yeu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Aérodrome de l'Île-d'Yeu)

Aérodrome du Grand Phare
Aérodrome de L'Île-d'Yeu
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville L'Île-d'Yeu
Coordonnées 46° 42′ 59″ nord, 2° 23′ 28″ ouest
Altitude 24 m (79 ft)
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
IDY
IDY
Pistes
Direction Longueur Surface
14/32 1 230 m (4 035 ft) Revêtue
04/22 575 m (1 886 ft) herbe
Informations aéronautiques
Code AITA IDY
Code OACI LFEY
Nom cartographique ILE D'YEU
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Chambre de commerce et d'industrie de la Vendée

L’aérodrome de L'Île-d'Yeu (code AITA : IDY • code OACI : LFEY) est un aérodrome français situé sur la commune de L'Île-d'Yeu à 3,5 km au sud-ouest de Port-Joinville dans le département de la Vendée et la région Pays de la Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aérodrome était d'abord un terrain annexe du Centre d’Aviation Maritime de Pornic utilisé par l’armée en 1917/1918 puis un terrain privé utilisé de 1969 à 1977, sur l'emplacement ou à proximité immédiate de l'ancien terrain militaire. Il a été ouvert à la circulation aérienne publique le 2 juillet 1968.

L’aérodrome du Grand Phare est majoritairement utilisé par des avions de tourisme à raison de 13 336 mouvements en 2019 (dont 263 mouvements commerciaux)[1], c'est la 3ème destination française la plus appréciée des pilotes privés[2]. La fréquentation estivale est particulièrement importante. L’île d’Yeu constitue une destination aéronautique appréciée du fait de l’attraction insulaire et d’un accès direct aux plages. La capacité en parking permet l’accueil de plus de 70 aéronefs.

Réseau desservi[modifier | modifier le code]

L'aérodrome de L'Île-d'Yeu était relié, grâce à la compagnie Atlantic AirLift, d'existence éphémère, avant sa faillite en 2006, à l'aéroport de Nantes Atlantique[3].

D'autres compagnies ont également tenté l'aventure.

  • Fin des années 70, la compagnie GENERAL AVIATION desservait de façon régulière l'ile de l'aéroport de Nantes[4] puis la compagnie aérienne AIR VENDEE en 1979[5].
  • Dans les années 80, c'était toujours la compagnie aériennes Air Vendée qui assurait les liaisons avec Nantes ou La Roche-sur-Yon en avion Beechcraft King Air 100 de 12 places ou en Dornier 228 de 19 places[6].
  • Au milieu des années 90, la compagnie AIR WEST reliait l'île à Nantes en 15 minutes mais aussi à Paris en vol direct de 1 h 30[7].
  • Aujourd'hui, la compagnie AIR OUEST (par Vendée aviation) basée sur l'aérodrome des Sables-d'Olonne propose à la demande des vols de transport de passagers entre l'ile et les Sables-d'Olonne.

Une compagnie aérienne Oya Vendée Hélicoptères[8] réalise une ligne aérienne régulière autorisant le transport public de passagers vers Beauvoir-sur-Mer.

Renseignements divers[modifier | modifier le code]

Le Visual flight rules (VFR) de nuit est agréé avec limitations, il est réservé aux pilotes autorisés.

L'aéroclub de L'Île-d'Yeu nommé Raymond Priet du nom de son président à la création en 1978[9], propose une école de pilotage, des vols de nuit, des baptêmes de l'air, des vols d'initiation avec moniteur, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.aeroport.fr/view-statistiques/ile-d-yeu-grand-phare
  2. « Aérodrome de l'Ile d'Yeu - Transport de passagers / Transport de marchandise - L' Île-d'Yeu », sur Office de Tourisme de l'Île d'Yeu (consulté le 7 juin 2020).
  3. Céline EYMERY- celine@tourmag.com, « Atlantic Air Lift : Nantes-l'Ile d'Yeu à vol d'oiseau ! », sur TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone (consulté le 7 juin 2020)
  4. https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/ir/pdfIR.action?irId=FRAN_IR_014745
  5. « PAYS DE LA LOIRE Retour aux sources pour Air Vendée », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2020).
  6. « Air Vendee », sur www.timetableimages.com (consulté le 7 juin 2020)
  7. http://www.timetableimages.com/ttimages/awp/awp9610/awp9610i.jpg
  8. http://www.oya-helico.com
  9. Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, France en avion 2014 Petit Futé, , 312 p. (ISBN 978-2-7469-8119-5, lire en ligne), p. 527.