23 August

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
23 August, Constanța
ROU CT 23 August CoA.jpg
23 August jud Constanta.jpg
Nom local
(ro) 23 AugustVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Localisation géographique
Chef-lieu
23 August (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
74,94 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Comuna 23 August Constanta.jpg
Démographie
Population
5 483 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
73,2 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Mugur-Viorel Mitrana (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
907005Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

23 August est une commune de Roumanie, dans le județ de Constanța.

Nom[modifier | modifier le code]

Le village Dobrogéen de Dulceștii Mari, peuplé d'horticulteurs et de pêcheurs, fut appelé par les Ottomans Büyük-Tatlıcak, par le royaume de Roumanie Tatlâgeacu Mare puis Domnița Elena, et par la république socialiste de Roumanie 23 August en l'honneur de sa fête nationale commémorant la chute du régime fasciste et le passage de la Roumanie aux Alliés en 1944.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se trouve sur les rives de la mer Noire et comporte le grand village de 23 August où se trouve la mairie (à quelques kilomètres du littoral), les hameaux de Dulceștii Mici (« le petit Dulcești ») et de Moșneni, et la grande ferme-pêcherie de Tatlageac qui fournissait jadis les cadres du Parti communiste roumain. Cette immense ferme, située autour du liman d'eau douce de Tatlâgeac, permettait aux pêcheurs d'en retirer la glace l'hiver pour conserver jusqu'en été, dans des glacières traditionnelles (couches de glace et de paille alternées) le poisson de la mer Noire (notamment l'esturgeon et son caviar) ainsi que les produits terrestres (beurre, viandes) destinés aux « camarades les plus méritants » et aux hôtes étrangers fréquentant les stations balnéaires voisines de Comorova (Olimp, Neptun, Jupiter et Aurora). Parmi ceux-ci, Nicolae Ceaușescu et Georges Marchais. Après la chute de la dictature, la ferme a été privatisée et modernisée (les glacières traditionnelles ont disparu) pour desservir désormais les restaurants de la côte, mais sans esturgeon ni caviar, disparus en raison de la surpêche[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2011, 86,33 % de la population se déclarent roumains et 7,99 % comme tatars (4,83 % ne déclarent pas d'appartenance ethnique et 0,93 % déclarent appartenir à une autre ethnie)[2].

Politique[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2016[3]
Parti Sièges
Parti national libéral (PNL) 14
Union démocrate des Tatars turco-musulmans de Roumanie (UDTTR) 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Tesson et Nicolas Millet, Autour de la Mer Noire, sur les traces de Kéraban-Le Têtu sur [1].
  2. (ro) « Tab8. Populația stabilă după etnie – județe, municipii, orașe, comune », sur recensamantromania.ro.
  3. (ro) « Rezultate finale 5 iunie 2016 », sur www.2016bec.ro.