1853 en musique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chronologies
Années :
1850 1851 1852  1853  1854 1855 1856
Décennies :
1820 1830 1840  1850  1860 1870 1880
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain
Retour à la chronologie générale de la musique populaire

XXIe siècleXXe siècleXIXe siècleXVIIIe siècle
XVIIe siècleXVIe siècleXVe siècleXIVe siècle
XIIIe siècleXIIe siècleXIe siècleXe siècle
IXe siècleVIIIe siècleHaut Moyen ÂgeRomeGrèce

Années de la musique populaire :
1850 - 1851 - 1852 - 1853 - 1854 - 1855 - 1856
Décennies de la musique populaire :
1820 - 1830 - 1840 - 1850 - 1860 - 1870 - 1880

Événements et œuvres[modifier | modifier le code]

Sur le pont d'Avignon, lithographie, image d'Épinal, XIXe s.

Publications[modifier | modifier le code]

Couverture de l'édition de 18160 de Old Black Joe
  • juillet : George Sand, Les Maîtres sonneurs, roman historique qui raconte la vie des « cornemuseux », à la fin du XVIIIe siècle, dans le Berry et le Bourbonnais.
  • Charles Durand, Incendie de la rue Beaubourg, ou les Anges de la charité, paroles de L.-C. Durand, chanson en feuille volante illustrée, Paris, imprimerie de Beaulé[2].
  • Old Black Joe, musique de salon écrite et chantée par Stephen Foster, publiée par Firth, Pond & Company à New York.
  • Publication à Londres par John Mason Neale de Carols for Christmas-Tide où figure notamment le chant de Noël Good King Wenceslas.
  • The Yellow Rose of Texas, chanson populaire américaine sur le thème du conscrit amoureux, dans le style du minstrel, publiée à Philadelphie dans un recueil de chansons.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

  • -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Le Naire, « Avignon en six endroits secrets », sur lexpress.fr,
  2. Lire en ligne sur Gallica.