(11) Parthénope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parthénope.
(11) Parthénope 11 Parthenope symbol.svg
(11) Parthenope
Photographie de (11) Parthénope
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2453200,5)
Établi sur ? observations couvrant ?, U = ?
Demi-grand axe (a) 366,896×106 km
(2,453 ua)
Périhélie (q) 330,297×106 km
(2,208 ua)
Aphélie (Q) 403,494×106 km
(2,697 ua)
Excentricité (e) 0,100
Période de révolution (Prév) 1 402,891 j
(3,84 a)
Vitesse orbitale moyenne (vorb) 18,97 km/s
Inclinaison (i) 4,624°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 125,637°
Argument du périhélie (ω) 195,436°
Anomalie moyenne (M0) 333,562°
Catégorie Astéroïde de la ceinture principale
Caractéristiques physiques
Dimensions 153,3 km [1]
Masse (m) 6,15×1018 kg
Masse volumique (ρ) 2 720 kg/m3
Gravité équatoriale à la surface (g) 0,0578 m/s2
Vitesse de libération 0,0941 km/s
Période de rotation (Prot) 0,393 j[2]
Classification spectrale S
Magnitude absolue (H) 6,55
Albédo (A) 0,180 [1]
Température (T) ~174 K
Découverte
Découvert par Annibale de Gasparis
Date
Nommé d'après Parthénope (sirène)
Désignation (aucune)

(11) Parthénope, internationalement (11) Parthenope, est un astéroïde, grand et lumineux, de la ceinture principale d'astéroïdes. Il semble constitué de nickel, de fer, et de silicates de magnésium.

Parthénope a été découvert par Annibale de Gasparis le , il s'agit de la deuxième de ses neuf découvertes d'astéroïdes. Il a été nommé d'après Parthénope, l'une des sirènes dans la mythologie grecque, qui aurait fondé la ville de Naples. De Gasparis « usa de tous ses moyens afin de réaliser une Parthénope dans les cieux, car tel était le nom suggéré par Sir John Herschel lors de la découverte de (10) Hygie en 1849 ». Les premiers astéroïdes découverts possèdent un symbole astronomique et celui de Parthénope est 11 Parthenope symbol.svg.

Occultations stellaires[modifier | modifier le code]

Il y a eu deux occulations d'étoiles par Parthénope, l'une le et l'autre le .

Le , au cours d'une opposition périhélique, Parthénope avait une magnitude apparente de 8,8.

En 1988, une recherche de satellites ou de poussière en orbite autour de cet astéroïde a été réalisée en utilisant le télescope UH88 aux observatoires du Mauna Kea, mais l'effort est resté vain.

Sur la base d'une courbe de lumière qui a été générée à partir d'observations photométriques de cet astéroïde à l'observatoire de Poulkovo, on a déterminé la durée de rotation du corps à 13,722 ± 0,001 heures, ainsi que les variations de sa luminosité à 0,10 ± 0,0 s d'amplitude. La courbe de lumière présente trois maxima et minima par cycle. La base de données JPL des petits corps du système solaire affiche une période de rotation de 13.7204 heures.

Masse[modifier | modifier le code]

En 2007, Baer et Chesley ont nouvellement determiné une masse et une densité pour Parthénope, plus élevées que connues précédemment, en se basant sur les perturbations de l'astéroïde de 90 km, (17) Thétis. Baer et Chesley ont calculé une masse de 6,3 ×1018 kg avec une densité de 3,3g/cm³. Les estimations de 2008 par Baer suggèrent une masse de 6,15 ×1018. Les estimations de 1997 et 2001 par Viateau et Rapaport étaient plus proches de 5 ×1018 kg avec une densité de 2,7 g/cm³.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b IRAS
  2. « 1 »

Lien externe[modifier | modifier le code]