Évitement de Pontamafrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Évitement de Pontamafrey
Image illustrative de l’article Évitement de Pontamafrey
La voie au sud-est de Pontamafrey-Montpascal
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1965
Fermeture 2012
Concessionnaires SNCF (1965 – 1997)
RFF (1997 – 2012)
Évitement déposé (à partir de 2012)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 900 903
Longueur 2,133 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 1500 V continu
Pente maximale 30 
Nombre de voies Anciennement à voie unique
Trafic
Trafic Voyageurs et Fret

L’évitement de Pontamafrey est une déviation ferroviaire temporaire située en France sur la ligne de Culoz à Modane (frontière) sur le territoire de la commune de Pontamafrey-Montpascal, dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes.

Long de 2 133 m, cet évitement à voie unique servait de voie de contournement lors des crues de la rivière l’Arc ou du torrent de la Ravoire[1]. Construit en 1965 et resté en service durant une quarantaine d’années, son démantèlement effectif a débuté en janvier 2012[2],[3].

L'évitement constitue la ligne n°900 903 du réseau ferré national français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un convoi, en direction de Saint-Avre, quitte l'évitement de Pontamafrey le jour de la mise en service annuelle (début des années 1980).

En mai et en septembre 1965, une crue du torrent de la Ravoire, accompagnée d'une importante coulée de boue, submergeait un pont de 8 mètres de portée sur la ligne de Culoz à Modane[4]. Une déviation temporaire à voie unique destinée à être utilisée en cas de crue a alors été créée. En 1966, une crue plus importante submergea le pont sur la Ravoire de cet évitement, ce qui a nécessité son remplacement par un pont levant calé par défaut en position haute[4].

Le 7 février 2013, l'évitement a été fermé par RFF[3].

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Le pont levant au-dessus du torrent de la Ravoire.

L'évitement constitué d'une voie unique de 2 133 m se débranche de la ligne de Culoz à Modane au point kilométrique (PK) 202,769 et la rejoint au PK 204,762. Il comporte des déclivités de 30 . Il est alimenté par une caténaire suspendue à des portiques en bois.

Un pont levant électrique permet de franchir le torrent de la Ravoire lors de ses fortes crues. Une passerelle métallique, à quelques centaines de mètres au sud-est du pont levant, permet de franchir un petit ruisseau moins menaçant.

Tracé[modifier | modifier le code]

Raccordement de l'évitement au PK 204,7 de la ligne de la Maurienne.

Après son raccordement au nord-ouest du village, la voie unique traverse la route départementale D77B, contourne le chef-lieu de la commune par le nord-est, franchit le torrent de la Ravoire, traverse à nouveau la route départementale D77B pour se raccorder à la ligne principale au sud-est du village.

L'altitude moyenne de l'évitement est de 500 m.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Crue du torrent la Ravoire », sur le site de la mairie de Pontamafrey-Montpascal (consulté le 1er août 2013).
  2. « La fin d'une déviation », sur le site de la mairie de Pontamafrey-Montpascal (consulté le 1er août 2013).
  3. a et b « Fermeture de la section de la ligne du réseau ferré national comprise entre les PK 0.000 et 2.134 de l'évitement de Pontamafrey », sur le site de Réseau ferré de France, (consulté le 1er août 2013).
  4. a et b « En Haute-Maurienne, une meilleure protection contre les éléments naturels », La Vie du rail, no 1 733,‎ , p. 11.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]