Gare de Modane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Modane
image illustrative de l’article Gare de Modane
La façade extérieure du bâtiment voyageurs de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Modane
Adresse Place Sommeiller
73500 Modane
Coordonnées géographiques 45° 11′ 34″ nord, 6° 39′ 30″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF / FS
Services TGV
TER Auvergne-Rhône-Alpes
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne de Culoz à Modane (frontière)
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Transit annuel 175 543 voyageurs (2015)[1]
Altitude 1057 m
Historique
Mise en service 17 septembre 1871
Correspondances
Cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Modane

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Modane

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Modane

La gare de Modane est une gare ferroviaire française de la ligne de Culoz à Modane (frontière) (surnommée ligne de la Maurienne), située sur le territoire de la commune de Modane, dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes. C'est la dernière gare de la ligne, avant la frontière entre la France et l'Italie située dans le tunnel du Fréjus, et son prolongement par la ligne de Turin à Bardonecchia (frontière).

La gare internationale de Modane est mise en service en 1871 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), lors de l'inauguration du tunnel du Fréjus.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des TGV et des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes. C'est également une gare de Fret SNCF desservie par des trains de marchandises.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble de la gare.

Établie à 1 057 mètres d'altitude, la gare frontière de Modane est située au point kilométrique (PK) 235,955[2] de la ligne de Culoz à Modane (frontière), après la gare ouverte de Saint-Michel - Valloire. La frontière entre la France et l'Italie est au centre du tunnel du Fréjus (PK 247,316) point d'embranchement avec la ligne italienne de Turin à Bardonecchia (frontière).

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare internationale de Modane est mise en service le 17 septembre 1871 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée lors de l'inauguration du tunnel du Fréjus et l'arrivée du train inaugural en provenance de Turin. Sur le quai les personnalités françaises, notamment le ministre des Travaux publics Victor Lefranc et Ferdinand de Lesseps, accueillent les officiels italiens. Tous reprirent le train pour se rendre au banquet officiel en gare de Bardonèche[3].

Le 16 octobre 1871 a lieu la circulation d'un premier train direct de Paris à Rome. La gare dispose de plusieurs bâtiments et d'une marquise recouvrant les quais et les voies. On y trouve d'un côté les bureaux français de la compagnie PLM et des douanes et de l'autre côté ceux des administrations italiennes. Le site de la gare comporte également les dépôts des locomotives des deux pays permettant le changement des locomotives en tête des trains[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est notamment équipée : d'automates pour l'achat de titres de transport, d'une salle d'attente et de distributeurs de boissons. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

Un TGV en provenance de Paris sur la voie A de la gare de Modane.

Modane cumule trois fonctions totalement différentes : la desserte locale de Modane et des communes environnantes, par les trains du TER Auvergne-Rhône-Alpes complétés par les TGV France-Italie ; la desserte des stations de ski environnantes, dont notamment La Norma, Valfréjus, Aussois, Val Cenis et Bonneval-sur-Arc. Cette desserte saisonnière est assurée notamment par des TGV issus de Paris ou de nombreuses villes de province ; les échanges en tant que gare-frontière.

L'exiguïté relative du site a poussé la SNCF (et les FS) à éloigner ces opérations, par exemple à Saint-Jean-de-Maurienne, voire au-delà. La simplification des procédures liées à l'ouverture des frontières, l'utilisation de locomotives polycourants sont des facteurs qui contribuent encore plus à faire régresser cette fonction de la gare de Modane.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Vue de la gare routière à proximité du bâtiment voyageurs

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Elle est desservie par des cars TER Rhône-Alpes, lignes : Chambéry - Challes-les-Eaux à Modane ; Saint-Pierre d'Albigny à Modane[5]. La gare routière située à côté de la gare ferroviaire permet des correspondances avec les cars du réseau Altibus qui effectuent des navettes avec les stations de ski de : Bonneval-sur-Arc, Aussois, La Norma, Valfréjus, Termignon, Val Cenis Vanoise, Bessans et Bramans[6].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Modane est une gare Fret SNCF ouverte au service train massif[7].

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SNCF, « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 1er mai 2017)
  2. Site railsavoie.org Gare de Modane lire (consulté le 18 septembre 2012)
  3. Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (Savoie), Dans les traces d'Hercule : les voies transalpines du Mont-Cenis et du Petit-Saint-Bernard, Presses des Ponts, 2003 (ISBN 9782859783761), pp. 150-151 extrait (consulté le 18 septembre 2012).
  4. Matthieu Lapadu-Hargues, Histoire de la gare de Modane, document édité en 2000, lire (consulté le 18 septembre 2012).
  5. a et b Site SNCF, Ter Rhône Alpes, Gare de Modane lire (consulté le 18 septembre 2012).
  6. Site Altibus, gare routière de Modane lire (consulté le 18 septembre 2012).
  7. Site Fret SNCF : Modane, code gare 742007 lire (consulté le 18 septembre 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Favier, « La gare de Modane est devenue la première gare internationale française », article du Dauphiné Libéré, le 28 novembre 1976.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Gare-de-Lyon Grenoble
ou Saint-Jean de Maurienne - Vallée de l'Arvan
TGV Bardonnèche Milan-Porta-Garibaldi
Paris-Gare-de-Lyon Saint-Michel - Valloire TGV Terminus Terminus
Lyon-Part-Dieu
ou Chambéry - Challes-les-Eaux
Saint-Michel - Valloire TER Auvergne-Rhône-Alpes Terminus Terminus