Éric Roussel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éric Roussel est un journaliste et historien français né le [1].

Il a notamment publié des ouvrages remarqués sur plusieurs des grandes personnalités françaises du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en droit public[2], spécialisé dans l’histoire politique, il a été critique littéraire au quotidien Le Monde de 1979 à 1984. Depuis cette date, il collabore au Figaro littéraire. Il a publié en 1984 une biographie de Georges Pompidou. En 1995, il écrit une biographie consacrée à Jean Monnet[3] qui reçoit le prix de l'Essai de l'Académie française, le prix Guizot et le prix européen de l'histoire.

En 2002, il publie une biographie sur Charles de Gaulle qui reçoit le prix du Mémorial ainsi que le Grand prix littéraire d'Ajaccio. Cet ouvrage, fondée sur de nombreuses archives inédites, notamment étrangères, est toujours considéré, par de nombreux chercheurs, comme la biographie de référence sur le fondateur de la Ve République. Pour l'anecdote, à la fin de sa vie, Françoise Giroud, qui devait tenir le lit, se plaignait du format imposant de l'ouvrage qu'elle avait « fait carrément découper en trois » pour pouvoir le lire, tout en saluant ce « travail énorme, et passionnant, bourré de documents inédits révélateurs d'un homme insoupçonné »[4]. Dans une autre biographie, Julian Jackson considère cependant, sans étayer scientifiquement son propos, que celle d'Eric Roussel est "insidieusement hostile"[5]. L'ouvrage a été revu et augmenté dans une édition de poche chez Tempus en 2020. Le jury Renaudot lui a décerné le Prix Renaudot Poche 2020.

Il a publié au début de 2007 une biographie de Pierre Mendès France, pour laquelle il a eu notamment recours aux archives que Pierre Mendès France lui-même croyait perdues, et découvertes à Louviers en 1989 par le responsable des archives municipales de l'époque, Christophe Lombard. Cet ouvrage a reçu le prix de la biographie historique de l'Académie française et le prix Jean Zay.

Éric Roussel a été président de l'Institut Pierre-Mendes-France (Paris), de à , et est membre du comité de rédaction de la Revue des deux Mondes. Depuis 2007, il est membre de la commission Histoire et sciences de l'homme et du Centre national du livre.

Il a publié en 2011 la biographie de Pierre Brossolette, en apportant un témoignage de Roger Lebon sur ses dernières heures de vie et les circonstances de son décès, ainsi que de nouveaux articles de Brossolette, mettant notamment en exergue sa critique du marxisme.

En 2016, il publie une biographie sur Nicolas Sarkozy et en 2018 une biographie de Valéry Giscard d'Estaing.

Éric Roussel est également l'auteur d'édition, de présentation et de préfaces (Maurice Barrès, Bertrand de Jouvenel, Roland de Margerie, Claude Mauriac, Benoist-Méchin, Gaston Palewski, Pierre Mendès France et Georges Pompidou).

L'ensemble de son œuvre a été couronné en 2007 du prix Charles-Aubert d'Histoire par l’Académie des sciences morales et politiques.

En 2012, il est fait chevalier de la Légion d’honneur[6].

Le , il est élu à l'Académie des sciences morales et politiques[7],[8].

Publications[modifier | modifier le code]

Éditions et préfaces[modifier | modifier le code]

  • Préface à Jacques Benoist-Méchin, Histoire de l'armée allemande, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », deux vol., 1984
  • Édition et présentation de Gaston Palewski, Mémoires d'action, Paris, Plon, 1988
  • Édition et présentation de Jacques Benoist-Méchin, À l'épreuve du temps, Paris, Julliard, trois vol., 1989-1993
  • Édition et présentation de Bertrand de Jouvenel, Itinéraire 1928-1976, Paris, Plon, 1993
  • Préface de Maurice Barrès, Romans et voyages, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1994
  • Préface de Journal, 1939-1940, Roland de Margerie, Paris, Grasset, 2010

Archives[modifier | modifier le code]

En vue de la rédaction de la biographie de Jean Monnet, Éric Roussel a réuni des copies de documents provenant de différentes archives américaines et des archives du Ministère des affaires étrangères français. L'ensemble des documents est conservé à la Fondation Jean Monnet pour l'Europe.

Fonds Eric Roussel (1934-1975) [papier ; 1.05 mètres linéaires d'archives]. Cote : CH-002032-0 AER. Lausanne : Fondation Jean-Monnet pour l'Europe (présentation en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Académie des Sciences Morales et Politiques, « Notice biographique » (consulté le )
  2. http://www.sudoc.fr/041001850.
  3. Pierre Gerbet, Eric Roussel. Jean Monnet (compte-rendu), Politique étrangère, année 1997, 62-1, pp. 195-198.
  4. Françoise Giroud, Demain déjà. Journal 2000-2003, Paris, Fayard, 2003; mardi 6 août 2002..
  5. Julian Jackson, De Gaulle. Une certaine idée de la France (traduit de l’anglais par Marie-Anne de Béru), Paris, Le Seuil, 2019, 984 p. ("Roussel cite longuement un article élogieux de l'Action Française, comme pour sous-entendre une forme de connivence").
  6. Décret du 6 avril 2012 portant promotion et nomination.
  7. « Éric Roussel élu académicien au fauteuil de Claude Dulong-Sainteny (10 décembre 2018) », sur Académie des sciences morales et Politiques, (consulté le ).
  8. Décret du 7 janvier 2019 portant approbation d'une élection à l'Académie des sciences morales et politiques - M. Roussel (Éric) (lire en ligne).
  9. Jacques Chapsal, Roussel (Eric) - Georges Pompidou. (compte-rendu), Revue française de science politique, Année 1985, 35-1, pp. 116-117

Liens externes[modifier | modifier le code]