Équipe de Sealand de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flag of Sealand.svg Équipe de Sealand
Généralités
Confédération Aucune
Couleurs Rouge et noir
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Angleterre Ed Stubbs

Rencontres officielles historiques

Premier match
Flag_of_Åland.svg Åland 2 - 2
Drapeau : Sealand Sealand
Plus large victoire
Raetia 1-6
Drapeau : Sealand Sealand
Plus large défaite
Flag of Occitania.svg Occitanie 8-0
Drapeau : Sealand Sealand

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de football de Sealand est une sélection non reconnue internationalement, tout comme la principauté de Sealand.

Elle n'est ni membre de la FIFA, ni de l'UEFA, mais de la Confédération des nouvelles fédérations européennes (CNFE) et de la NF-Board.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Association nationale de football de Sealand (NSFA) est créée en mai 2003 quand le Danois Ed Olsen, entraîneur d'une équipe de vétérans d'Aalborg, le Vestbjerg Vintage Idrætsforening. En 2004, la sélection, constituée par des joueurs de ce club, joue son premier match contre les îles Åland, les deux équipes se séparent sur un match nul deux buts partout[1]. L'absence d'argent met en pause l'activité de la sélection[1].

Le 23 décembre 2009, l'écrivain écossais Neil Forsyth, est nommé directeur de la NSFA et l'équipe est relancée. L'équipe affronte en février 2012 les îles Chagos et s'incline trois buts à un à Godalming. Pour cette rencontre, le Sealand comprenait dans ses rangs l'ancien défenseur de Bolton Wanderers Simon Charlton et l'acteur Ralf Little (en)[2],[3],[4]. La même année, le 25 août, l'équipe affronte Alderney à l'extérieur. Après un match nul un but partout, les locaux l'emportent lors de la séance de penalties[5]. Le , Sealand remporte son premier match en battant Alderney, deux buts à un, à Godalming.

Sealand dispute le Tynwald Hill Tournament sur l'île de Man en juillet 2013[6]. Après deux défaites, cinq buts à trois face au Tamil Eelam, et huit buts à zéro face aux futurs vainqueurs l'Occitanie, Sealand termine son tournoi à la cinquième place en battant de nouveau Alderney deux buts à un[7].

En février 2014, Sealand enregistre sa plus large victoire en battant les îles Chagos quatre buts à deux[8]. Sealand réalise sa première tournée européenne en août 2014. L'équipe s'impose sur le score de six buts à un face à Raetia avec quatre buts de Dan Hughes puis s'impose trois buts à deux sur Seborga à Ospedaletti en Italie[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ed Stubbs, « FANTASY FOOTBALL MICRONATION STYLE », sur inbedwithmaradona.com,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  2. (en) Five in Midfield, « Sealand FC: The Most Unlikely Story In International Football », sur sabotagetimes.com,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  3. (en) « Ralf Little gets an international cap for Sealand », sur www.bbc.com,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  4. (en) « Sealand and Chagos Islands play out football history », sur www.getsurrey.co.uk,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  5. (en) « Sealand vs Alderney Football Result », sur www.sealandgov.org (consulté le 15 avril 2016)
  6. (en) « Non-FIFA Football Updates: Tynwald Hill Tournament », sur nonfifafootball.blogspot.fr,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  7. (en) « Non-FIFA Football Updates: Tynwald triumph for classy Occitania », sur nonfifafootball.blogspot.fr,‎ (consulté le 15 avril 2016)
  8. (en) « Non-FIFA Football Updates: Sealand shock Chagos Islands with record win », sur nonfifafootball.blogspot.fr,‎ (consulté le 24 février 2014)
  9. (it) « Calcio: fantastico esordio per la nazionale di Seborga che sfiora un’epica rimonta contro Sealand », sur sanremonews.it,‎ (consulté le 15 avril 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]