Élections législatives vénézuéliennes de 2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections législatives vénézuéliennes de 2005
Les 167 sièges de l'Assemblée nationale
Corps électoral et résultats
Population 28 949 489
Inscrits 14 272 964
Votants 3 398 567
25,26 %  −31,4
Diosdado Cabello april 2011.jpg Mouvement Cinquième République – Diosdado Cabello
Voix 1 871 419
61,1 %
 +16,7
Sièges obtenus 150  +58
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Patrie pour tous (es) – Rafael Uzcátegui
Voix 196 106
6,8 %
Sièges obtenus 11  +11
Répartition des sièges
Diagramme
  •      MVR : 114
  •       Podemos : 15
  •       PPT : 11
  •       PCV : 8
  •       UPV : 4
  •       Conseil national indien : 2
  •       Mi Gente : 2
  •      Autres : 11

Les élections législatives vénézuéliennes de 2005 se sont tenues le 4 décembre 2005 dans 23 États du Venezuela ainsi que la capitale Caracas pour élire 167 députés.

L'opposition qui avait appelé au boycott de ces élections, contrôlait jusqu'ici 79 sièges sur 165. En effet cinq partis d'opposition, dont le plus important, Action démocratique (social-démocrate), le COPEI (démocrates chrétiens), Primero Justicia (néolibéral), Proyecto Venezuela (Projet Venezuela), Un Nuevo Tiempo (Un Temps Nouveau) ont décidé la semaine précédant le scrutin de retirer leur candidats pour protester contre les machines de vote électronique suspectées de trahir la confidentialité des électeurs et la composition du Conseil national électoral, jugé proche du pouvoir. Alors que ces machines ont été jugées par les observateurs internationaux comme étant bien plus fiables que la plupart de celles utilisées dans l'élection présidentielle de 2004 aux États-Unis. Considéré par les sondages comme étant le seul parti d'opposition capable d’engranger des sièges supplémentaires, Primero Justicia s'était néanmoins opposé à cette stratégie de boycott.

Le boycott largement suivi avec 75 % d'abstention est dénoncé par le président Hugo Chávez, qui parle de coup d'État électoral orchestré par les États-Unis.

Une bombe artisanale a fait trois blessés, le 2 décembre dans la capitale, devant un bâtiment administratif et, deux grenades explosèrent devant une base militaire, rapporte l'agence de presse officielle.

Le matin du 4 décembre, l'armée a signalé un acte de « sabotage », commis la nuit précédant le scrutin contre l'oléoduc de Ulé-Amuay reliant la raffinerie de Paraguana au site d'extraction du lac Maracaibo.

Résultats[modifier | modifier le code]

Le Mouvement Cinquième République (MVR), a remporté la majorité des deux tiers au Parlement.

Élections du 4 décembre 2005 à l'Assemblée Nationale Votes % Sièges
Mouvement Cinquième République (MVR) 2 041 293 60,0 114
Movimiento Por la Democracia Social (Podemos) 277 482 8,2 15
Patria Para Todos (PPT) 197 459 6,8 11
Parti communiste du Venezuela (PCV) 94 606 2,7 8
Unidad Popular Venezolana (UPV) 46 232 1,4 8
Movimiento Electoral del Pueblo (MEP) 38 690 1,1 11
Autres
Total 3 398 567   167
Électeurs inscrits 14 272 964 -
Votes émis (% des inscrits) 3 604 741 25,26
Votes valides(% des votes émis) 3 398 567 94,28
Votes nuls (% de votes émis) 206 174 5,72
Abstentions (% des inscrits) 10 668 223 74,74
Source: IPU Parline

Liens externes[modifier | modifier le code]