Église Sainte-Marie de La Cluse-Haute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Sainte-Marie de La Cluse-Haute
Les Cluses église.jpg
Façade et clocher
Présentation
Type
Style
Propriétaire
Commune
Usage
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Altitude
226 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte des Pyrénées-Orientales
voir sur la carte des Pyrénées-Orientales
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'église Sainte-Marie de La Cluse-Haute, ou église Saint-Nazaire ou encore église Saint-Georges est une église romane située aux Cluses, dans le département français des Pyrénées-Orientales[1]. Elle est classée monument historique[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Pyrénées-Orientales department relief location map.jpg
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
localisation
Église Sainte-Marie de La Cluse-Haute
Église Sainte-Marie de La Cluse-Haute
Voir l’image vierge
Situation par rapport aux sites préromans des Pyrénées-Orientales.

Histoire[modifier | modifier le code]

Citée pour la première fois en 1198, la construction de l'église Sainte-Marie de La Cluse-Haute semble toutefois remonter au Xe siècle. Elle est réparée successivement aux XIe et XIIe siècles. Son intérieur est modifié au XIVe siècle, époque à partir de laquelle elle sera de temps à autre mentionnée sous le nom de Saint-Nazaire, au lieu de Sainte-Marie. Les fresques que l'on peut voir dans l'abside principale ont été réalisées au XIIe siècle[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Vu de l'extérieur, le plan de l'église Sainte-Marie de la Cluse-Haute semble parfaitement rectangulaire, à l'exception du vestige d'un ancien porche devant la façade occidentale et dont ne subsiste qu'un arc. Cette façade, refaite au XIVe siècle à l'époque gothique est de type clocher-mur. Le portail, refait à la même époque, possède un encadrement en marbre blanc de Céret. Le reste de l'édifice, construit entre la fin du Xe siècle et le début du XIe siècle est de style préroman. La partie orientale de l'intérieur de l'église est celle du chevet, construit sur un pan de muraille, et où se trouve une abside centrale flanquée de deux absidioles. Il y a donc trois nefs voûtées en berceau continu, soutenues par des arcs en plein cintre reposant sur trois paires de piliers, vers l'occident, au centre de l'édifice et contre le chevet, une quatrième paire située à l'orient ayant été détruite pour laisser la place à de vastes arcades surbaissées[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Géraldine Mallet, Églises romanes oubliées du Roussillon, Montpellier, Les Presses du Languedoc, , 334 p. (ISBN 978-2-8599-8244-7)
  • (ca) « Santa Maria (o Sant Nazari) de la Clusa », dans Catalunya romànica, t. XXV : El Vallespir. El Capcir. El Donasà. La Fenolleda. El Perapertusès, Barcelone, Fundació Enciclopèdia Catalana,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mallet 2003, p. 275, 276
  2. Notice no PA00103993, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Jean Sagnes (dir.), Le pays catalan, t. 2, Pau, Société nouvelle d'éditions régionales, , 579-1133 p. (ISBN 2904610014)

Sur les autres projets Wikimedia :