Éditions Adelphi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise image illustrant italien
image illustrant l’édition image illustrant Milan
Cet article est une ébauche concernant une entreprise italienne, l’édition et Milan.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Adelphi Edizioni S.p.A.
Repères historiques
Création 1962
Fondée par Luciano Foà et Roberto Olivetti
Fiche d’identité
Siège social Milan  (Italie)
Dirigée par Roberto Calasso
Spécialités Littérature contemporaine, poésie, sciences humaines
Langues de publication Italien
Site web adelphi.it

Les éditions Adelphi (en italien : Adelphi Edizioni S.p.A.) est une maison d'édition italienne dont les bureaux sont à Milan, via S. Giovanni sul Muro.

Historique[modifier | modifier le code]

Les éditions Adelphi ont été fondées en 1962 par Luciano Foà et Roberto Olivetti. Parmi leurs collaborateurs se trouvent Roberto Bazlen, Giorgio Colli, Sergio Solmi, Claudio Rugafiori et Roberto Calasso, ce dernier en est devenu le directeur éditorial en 1971.

Depuis 2001 elle publie le magazine littéraire Adelphiana, dont les articles sont disponibles sur internet.

Le logo reprend un dessin d'Aubrey Beardsley[1].

Depuis les années 1990, RCS MediaGroup, détenait 48 % d'Adelphi : RCS a décidé de vendre son pôle livres en février 2015 à Arnoldo Mondadori Editore entraînant une réaction de la part de Roberto Calasso, qui depuis, tente de racheter les parts minoritaires et de conserver le contrôle d'Adelphi, avec d'autres auteurs.

Adelphi est réputé pour ses traductions en italien de nombreux ouvrages importants en matière de littérature et de philosophie, avec une attention particulière portée à la culture d'Europe centrale.

Parmi les auteurs étrangers publiés on retrouve : Friedrich Nietzsche, Max Stirner, Georges Simenon, Georges Dumézil, John Ronald Reuel Tolkien, René Guénon, Ernst Jünger, Carl Schmitt, Oswald Spengler, Gottfried Benn, René Daumal, Jack London, Jorge Luis Borges, Joseph Roth, Elias Canetti, Thomas Bernhard, Bruce Chatwin, Milan Kundera.

Les auteurs italiens comprennent notamment Roberto Calasso, Cristina Campo, Leonardo Sciascia, Benedetto Croce, Mario Brelich et Salvatore Niffoi (lauréat en 2006 du Prix Strega).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « In copertina metteremo un Beardsley », dans La Repubblica, 28 décembre 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]