Yusuf al-Mustansir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yûsuf al-Mustansir (المستنصر بالله يوسف بن الناصر al-mustanṣīr bi-llah yūsuf ben an-nāṣir) est né en 1197. Il succéda à son père Muhammad an-Nâsir comme calife almohade en 1213 alors qu'il n'a que seize ans. Il est mort le 6 janvier 1224[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Son père, Muhammad an-Nâsir, ayant confié l'Ifriqiya à Abû Muhammad ben Abî al-Hafs, Yûsuf al-Mustansir lui laissa le soin de gouverner. Le Maghreb central échappa à son contrôle et même au Maroc la situation se détériora sous la poussée des Mérinides. Les cheikhs de Marrakech voulaient revenir à une pratique qui n'avait jamais été utilisée de soumettre le choix d'un nouveau calife à une investiture. Cela créa les désordres qui vont marquer la fin de la dynastie.

Ses trois vizirs:

  • Abû Sa`îd ben Jâm`i (1214-1214) (déjà vizir de Muhammad an-Nâsir)
  • Abû Yahyâ al-Hizrajîy (1214-1214) (أبو يحيى الهزرجي abū yaḥyā al-hizrajīy)
  • Abû `Alî ben Achrafîy (1214-1214) (أبو علي بن أشرفي abū `alīy ben ašrafīy)
  • Abû Sa`îd ben Jâm`i (1214-1223) (troisième vizirat)


Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire d'Espagne, par Ch Paquis, Louis Dochez Publié par Béthune et Plon, 1844