Yamal-Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tracé du gazoduc

Le Yamal-Europe est un gazoduc d'environ 4 000 km qui relie les gisements gaziers de la péninsule russe de Yamal à l'Europe de l'Ouest en traversant successivement la Biélorussie et la Pologne d'est en ouest.

Yamal II[modifier | modifier le code]

Yamal II est un projet de doublement du Yamal I, qui permettrait à la Russie d'augmenter sa capacité de livraison à l'Europe de 66 à 77 Gm3/an. Mais un autre projet de gazoduc Nord Stream ou North Transgas passant par le fond de la mer Baltique vers l'Allemagne, dès 2010, pourrait rendre caduc[1] le projet Yamal II qui devait déjà doubler la capacité du gazoduc Yamal (prévu pour une capacité de plusieurs dizaines de milliards de m3 par an) Yamal I est un ouvrage stratégique pour l’internationalisation de Gazprom, ancienne grande compagnie d’État russe, lui permettant d'exporter du gaz sans dépendre de l’Ukraine (et d'aucun pays de transit pour le projet North Transgas.). Gazprom essaye par échange de dettes gazières de devenir l’actionnaire majoritaire de la partie biélorusse du gazoduc Yamal[2].


L'autre projet de gazoduc 'Nord Stream' étant en construction avec une inauguration en 2012, le projet Yamal II a été abandonné.

Environnement[modifier | modifier le code]

Outre les impacts liés à sa construction, ce gazoduc contribue à l'émission de gaz à effet de serre en Europe du Nord, d'aucuns arguant que c'est un moindre mal, le gaz polluant moins que le pétrole et le charbon (à service et énergie finale équivalente).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce gazoduc pourrait transporter le tiers des exportations russes à destination de l’Europe selon un article « Gazprom Seals New Export Route to Europe » du Moscow Times du 9 septembre 2005
  2. J. Stern, 2006, p. 11