Xavier Sala i Martín

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Xavier Sala i Martín

alt=Description de l'image Xavier Sala-i-Martin.jpg.
Naissance 17 juin 1963
Cabrera de Mar, Province de Barcelone (Espagne)
Nationalité Américain
Champs Économie du développement
Institutions Université Columbia
Diplôme Université Harvard
Université autonome de Barcelone
Renommé pour Économie du développement, théorie de la croissance endogène, inégalités de revenus
Distinctions Prix Juan Carlos I

Xavier Sala i Martín, né le 17 juin 1963 à Cabrera de Mar en Catalogne (Espagne), est un économiste libéral américain, spécialiste de l'économie du développement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient une Llicenciatura en économie en 1985 à l'université autonome de Barcelone puis rejoint l'université Harvard où il obtient son Ph.D en économie en 1990. Il a alors enseigné à l'université Yale, à l'université Harvard et à l'université Pompeu Fabra de Barcelone. En 2008 il est professeur à l'université Columbia.

Il est le fondateur de l'association Umbele qui vise à aider le développement économique des pays africains[1].

Connu pour sa garde-robe colorée, il a également présidé temporairement le FC Barcelone en 2006[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Avec Robert Barro, il a apporté des contributions majeures à la théorie de la croissance endogène. Il est coauteur avec le même auteur du manuel Economic Growth, traduit dans plusieurs langues.

Il s'intéresse aussi au développement économique en Afrique, à la protection sociale, à l'économie monétaire. Concernant le développement, il prouve dans ses contributions récentes que les inégalités économiques et la pauvreté ont diminué au niveau mondial depuis les années 1970 pour les pays qui se sont ouverts au commerce international, alors que les pays ayant des stratégies autocentrées ont vu leur revenu moyen diminuer. Il explique par exemple que les inégalités entre pays ont augmenté dans les années 1960 et 1970, avant de diminuer progressivement[3]. Il conclut également que le nombre de pauvres diminue, que ce soit en relatif ou dans l'absolu.

Sala i Martín est un des auteurs les plus cités dans la littérature économique contemporaine, par exemple 16e au classement des auteurs les plus cités dans les années 1990[4].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sala i Martín a obtenu à trois reprises un prix de « professeur distingué d'économie niveau doctorant » (Distinguished Teacher in Graduate Economics), à Columbia et Yale. Il a reçu le prix Juan Carlos Ier en 2004, prix décerné tous les deux ans au meilleur économiste d'Espagne et d'Amérique latine, sur le modèle de la médaille John Bates Clark, décernée à un économiste américain.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Presentation of the founder, Umbele
  2. (es) FC BARCELONA: Sala i Martin se estrena en Los Ángeles
  3. Xavier Sala-i-Martin, The Disturbing « Rise » of Global Income Inequality, avril 2002
  4. Tom Coupe (2002), « Worldwide Rankings of Economists and Economics Departments »