William Tutte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Tutte

Description de cette image, également commentée ci-après

William Tutte

Nom de naissance William Thomas Tutte
Naissance 14 mai 1917
Newmarket, Suffolk (Royaume-Uni)
Décès 2 mai 2002
Formation Trinity College
Renommé pour Décryptage de Tunny
Distinctions Jeffery-Williams

William Thomas Tutte (14 mai 19172 mai 2002) est un mathématicien et cryptanalyste britannique, puis canadien. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il décrypta l'un des principaux codes allemands, ce qui eut un impact significatif sur le succès des opérations alliées. Il a aussi apporté des contributions importantes en mathématiques, dont un travail fondateur en combinatoire, notamment en théorie des matroïdes et en théorie des graphes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tutte est né à Newmarket dans le Suffolk, d'un père jardinier. À 18 ans, il étudia la chimie au Trinity College de l'Université de Cambridge. Comme étudiant, il fit des recherches sur la quadrature du carré, publiées notamment sous le pseudonyme collectif de Blanche Descartes.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, son tuteur suggéra qu'il rejoigne la Government Code and Cipher School, ce qu'il fit en mai 1941. Tutte travailla à Bletchley Park comme cryptanalyste, et réussit, dans ce qui est parfois considéré comme « une des plus grandes prouesses intellectuelles de la seconde guerre mondiale », à déduire la structure de la machine de chiffrement allemande Lorenz SZ 40/42 (surnommée Tunny), utilisée pour les communications de haut niveau au sein l'armée allemande, à partir de la seule connaissance de quelques messages chiffrés interceptés.

Il a ensuite enseigné les mathématiques à l'Université de Toronto, puis à l'Université de Waterloo peu après sa fondation en 1957[1]. Tutte a reçu le prix Jeffery-Williams en 1971.

Il est décédé le 2 mai 2002 dans l'Ontario.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie de William Tutte », sur Centre de la sécurité des télécommunications (consulté le 18/08/14).

Documentation[modifier | modifier le code]

  • J. J. O'Connor et E. F. Robertson, « William Thomas Tutte », dans MacTutor Biography, University of St Andrews,‎ 2003 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]