Vladimir Sollogoub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vladimir Sollogoub

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait du comte Sollogoub vers 1840, par E. Rossi

Nom de naissance Vladimir Alexandrovitch Sollogoub
Activités Poète, écrivain
Naissance 8 août 1813
Saint-Pétersbourg
Décès 5 juin 1882 (à 68 ans)
Bad Homburg vor der Höhe
Langue d'écriture russe

Le comte Vladimir Alexandrovitch Sollogoub, né le 8 (20) août 1813 à Saint-Pétersbourg et mort le 5 (17) juin 1882 à Bad Homburg vor der Höhe, près de Hambourg, est un poète et un écrivain russe. Il est l'oncle du peintre Fiodor Sollogoub (1848-1890).

Biographie[modifier | modifier le code]

Le grand-père paternel de Sollogoub était un aristocrate polonais et il passe sa prime jeunesse dans la haute société de la capitale impériale. Vladimir Sollogoub étudie à l'université de Dorpat et entre ensuite dans la diplomatie. Il est en poste à Vienne. Il commence à publier dans Le Contemporain en 1837. il se marie en 1840 avec Sophia Mikhaïlovna Velgorskaïa. En séjour à Nice en 1843, il rencontre Nicolas Gogol.

Il est envoyé ensuite par le ministère de l'Intérieur dans le sud de l'Empire russe, afin d'établir un rapport sur le fonctionnement du gouvernement aux confins du Caucase. Il fait la connaissance du prince Gagarine, ancien ami de Lermontov, officier et peintre, dont il illustre le roman Tarantass publié en 1845. Il est officier des commissions spéciales auprès de la Cour impériale à partir de 1856 et s'intéresse à la réforme des prisons, dont il préside une commission de réforme à partir de 1875. il fait un grand voyage à l'étranger en 1858, où il fréquente les grandes scènes de théâtre.

Après sa retraite de la fonction publique, il vit à Dorpat et devient historien de la Cour en 1877. Il meurt dans la ville d'eau de Homburg et est enterré au cimetière du monastère de Donskoï à Moscou.

Une de ses filles, Élisabeth, épouse le futur ministre de l'instruction publique, Andreï Sabourov.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Vue du cimetière de Donskoï en hiver
  • 1837 Deux étudiants, récit
  • 1838 Trois fiancés, récit
  • 1839 Histoire de deux galoches, roman
  • 1840 Le Grand monde, nouvelle
  • 1842 L'Ours, récit
  • 1845 Tarantass, impressions de voyage, petit roman satirique où il décrit un voyage de Moscou à Kazan et s'oppose au point de vue des slavophiles.
  • 1847 Les Bouquets, pièce de théâtre
  • 1850 La Petite vieille, récit
  • 1857 Le Fonctionnaire, pièce de théâtre
  • 1883 Souvenirs de Gogol, Pouchkine et Lermontov
  • 1887 Mémoires posthumes, où il décrit l'atmosphère des salons de Saint-Pétersbourg.

Lien externe[modifier | modifier le code]