Viseur (photographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viseur d'un appareil photo Mamiya C33 Professional
Viseur LCD d'une caméra numérique

En photographie et au cinéma, le viseur (« viewfinder » en anglais) est la fenêtre dans laquelle le photographe ou le cameraman regarde pour cadrer l'image et, éventuellement, ajuster la mise au point et les paramètres d'exposition. Il est utilisé sur toutes sortes d'appareils photographiques et de caméras.

Les viseurs sont le plus souvent optiques. Un viseur optique classique est une lunette de Galilée (l'image est redressée) de faible grossissement ou inversée (l'image apparaît réduite), parallèle à l'objectif. Il y a des viseurs optiques plus ou moins perfectionnés : collimatés, corrigés de la parallaxe, multifocaux, à zoom couplé à l'objectif, reflex.

Il existe aussi des viseurs électroniques. Ce sont des dispositifs d'affichage basés sur le tube cathodique, le LCD ou l'OLED. On peut les trouver sur des appareils à enregistrement électronique (vidéo, numérique). Ils facilitent le contrôle du cadrage et des réglages mais ont entre autres inconvénients d'être moins robustes et de consommer de l'énergie.

Les appareils numériques sont presque tous munis aujourd'hui d'un écran LCD de visualisation de l'image formée par l'objectif sur le capteur. Ce système tend même à se substituer complètement au viseur à œilleton. Il cumule plusieurs avantages : il fournit un cadrage exact à toutes les focales sans la complexité optique et mécanique des viseurs à focale variable ou reflex ; il permet une relative discrétion au moment de la prise de vue (la posture du photographe en action n'est plus requise) ; il permet aussi de photographier d'un point inaccessible à l'œil. Mais il a aussi des inconvénients : il donne une image moins claire qu'un viseur optique et même difficile à voir par forte luminosité ; plus encore que les viseurs électroniques, il est fragile et il consomme de l'énergie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]