Vaire-le-Petit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vaire-le-Petit
L'ancienne tuilerie de Vaire-le-Petit.
L'ancienne tuilerie de Vaire-le-Petit.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Marchaux
Intercommunalité Grand Besançon
Maire
Mandat
Jean-Noël Besançon
2014-2020
Code postal 25220
Code commune 25576
Démographie
Population
municipale
205 hab. (2011)
Densité 163 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 17′ 16″ N 6° 08′ 48″ E / 47.2878, 6.1467 ()47° 17′ 16″ Nord 6° 08′ 48″ Est / 47.2878, 6.1467 ()  
Altitude Min. 249 m – Max. 378 m
Superficie 1,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vaire-le-Petit

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vaire-le-Petit

Vaire-le-Petit est une commune française située dans le département du Doubs en région Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Contiguë à l'agglomération de Novillars, le site occupe l'emplacement d'un ancien méandre du Doubs, abandonné par la rivière il y a quelques millions d'années[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Amagney Rose des vents
Novillars N Deluz
O    Vaire-le-Petit    E
S
Vaire-Arcier

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Petit Verre en 1614 ; Verre-le-Petit en 1705 ; Le Petit-Vaire en 1744 ; Vaire-le-Petit en 1789. L'exploitation d'une carrière de groise au lieu-dit La Montoillotte en bordure de la route nationale fut à l'origine de la découverte d'un matériel probablement moustérien de la période protohistorique du Bronze final de la civilisation de Hallstatt. Puis ce furent au même lieu sept sépultures entourées de dallettes calcaires, ces différents éléments prouvant une présence humaine dès cette époque. Au cours de la période féodale, l'histoire de la communauté ne peut être dissociée de celle de Vaire-le-Grand dont la dénomination de Vaira apparaît en 1264. Il faut attendre 1789 dans le Cahier de Dôlence pour voir les deux communes différenciées. Pourtant la séparation était latente depuis au moins 1659, et avant 1676 le Petit Vaire dépendait du bailliage de Vesoul, alors que le Grand Vaire dépendait de celui d'Ornans. La famille MAILLOT, installée au village avant 1653, s'est multipliée et, encore en 1860, six membres du conseil municipal sur neuf portent ce patronyme.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Jean-Noël Besancon[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 205 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
94 83 78 73 75 85 76 65 64
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
65 80 77 78 67 65 82 96 109
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
108 114 106 80 100 93 115 90 129
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
198 210 197 171 177 197 195 194 199
2011 - - - - - - - -
205 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique
                                                                          Familles existant en 1850

Biétrix, Maillot, Vannier.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La tuilerie de Vaire-le-Petit, du XVIIe, récemment rénovée, et officiellement ré-inaugurée le 19 juin 2010. Elle fait vivre le patrimoine local par divers types d'animations sociales, culturelles, artistiques et solidaires.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 6, BESANÇON, CÊTRE,‎ 1987
  2. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011