Vêtement de sport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les vêtements de sport constituent l'ensemble des vêtements portés pour la pratique du sport.

Généralités[modifier | modifier le code]

Le sport est un facteur important d'évolution du vêtement occidental, nombres de vêtements s'étant simplifiés afin d'être adaptés à une pratique sportive. C'est notamment le cas de la veste. La pratique sportive a apporté les notions de confort et de mixité au vêtement. Mixité qui s'exprime autant dans le port du pantalon chez la femme que dans l'adoption de la couleur par les hommes.

Le sport est aussi un moteur d'innovations techniques en termes de textile ou de forme puisque le vêtement est utilisé dans des contextes extrêmes : mouvements, conditions extérieures, frottements, etc. Des matériaux high tech sont ainsi développés, apportant des qualités techniques spécifiques, à l'exemple des matières qui permettent l'évaporation de la transpiration.

Historique[modifier | modifier le code]

Dès la fin du XIXe siècle, la vogue de la bicyclette développe l'apparition de tenues légères pour les hommes et de la jupe-culotte, puis du pantalon, chez la femme. Le golf apporte le cardigan, les bains de mer font apparaître maillot de bain, l'équitation engendre le pantalon jodhpurs, le tennis fait naître la jupe plissée, le ski occasionne l'anoraketc.[1].

Encore aujourd'hui les sports de glisse influencent les volumes des vêtements.

Dès les années 1920, certains couturiers s'intéressent particulièrement à la création de vêtements de sport : c'est notamment le cas d'Elsa Schiaparelli[2]et de Madeleine de Rauch[3]. De leur côté, des créateurs comme Coco Chanel et Jean Patou lancent une mode décontractée pour la ville[1]. L'influence du vêtement de sport dépasse en effet la sphère de la pratique sportive, des tenues de ville pouvant avoir une allure sportive, qualifiée aujourd'hui de sportswear.

Au-delà de leur apparence et de leur fonctionnalité, les vêtements de sport et sportswear peuvent être de nos jours « porteurs de messages ». De nouveaux créateurs proposent par exemple des vêtements « éthiques », de style et de qualité technique équivalents, voire supérieurs à ceux du marché. C'est-à-dire que la fabrication de ces vêtements satisfait à des normes environnementales et sociales respectueuses des personnes qui les produisent.

Formation[modifier | modifier le code]

En France, seul le département Mode de Créapole propose une spécialisation "Active & Street" se référant aux familles du SportsWear, ActiveWear et StreetWear.

Exemples[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Marie-Noëlle Boutin-Arnaud, Sandrine Tasmadjian, « Le vêtement », Éditions Nathan, Paris, 1997 (ISBN 2-09-182472-0)
  2. (fr) Dilys E. Blum Elsa Schiaparelli, Éditions Les Arts Décoratifs (ISBN 978-2-901422-76-1)
  3. (fr) Yvonne Deslandres, Florence Müller, « Histoire de la mode au XXe siècle », p. 166, Somogy, Paris, 1986 (ISBN 2-85056-182-7)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sandrine Jamain-Samson, « Sport, genre et vêtement sportif: une histoire culturelle du paraître vestimentaire : fin XIXe - début des années 1970 », thèse de troisième cycle, Université Lyon 1, 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]