Urs Graf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Graf.
L'armée sauvage (Urs Graf, aux alentours de 1520).

Urs Graf (né en 1485 à Soleure, mort vraisemblablement après 1529) était un peintre et un artiste suisse de la Renaissance.

Son père, Hugo Graf, l'initia au dessin puis il se rendit à Zurich auprès d'un orfèvre. Il gagna sa vie en illustrant des livres, il assistait également un vitrier dans ses réalisations. En 1512, il devint membre de la guilde des orfèvres et citoyen de Bâle. Mais Urs Graf eut rapidement des déboires avec la justice : son caractère violent à l'encontre de sa femme, ses penchants pour les prostituées et une tentative de meurtre l'obligèrent à quitter la ville en 1518. Il put revenir une année plus tard et reprit son travail. En 1527, il disparut de la cité rhénane et on perdit définitivement sa trace. On suppose qu'il est décédé après 1529 comme en témoigne un dessin signé de sa main.

Graf était aussi connu pour ses activités militaires, il était mercenaire. Son travail artistique, dans la continuité d'Albrecht Dürer et de Hans Baldung, le poursuivait dans sa vie quotidienne. Ses dessins et ses gravures, souvent violentes, montrent des scènes de la société, de la cruauté de la guerre avec parfois des illustrations érotiques sans toutefois renier une part de religiosité.

Sa formation d'orfèvre est évoquée par le fait qu'au-dessus de son monogramme il représente un boîte de borax (le borax est utilisé pour la soudure) par la suite il délaisse cette évocation et place dans les lettres V et G un couteau.

Source[modifier | modifier le code]

La marque d'en haut est la boëte à borax qui servoit aux orfèvres, du nombre desquels étoit Urs Graf, Hendrik Jansen, Essai sur l'origine de la gravure en bois et en taille douce, 1808, p. 266.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :