Trinitarios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trinitarios
Date de fondation 1989
Lieu New York
Territoire New York, Floride, République dominicaine, Espagne, New Jersey, Boston, Miami, Orlando, Tampa, Philadelphia..
Ethnies présentes Latino-américains (Dominicains)
Nombre de membres 30 000
Activités criminelles
  • racket
  • trafic de drogue
  • trafic d'armes
  • vol de voiture
  • cambriolage
  • assassinat
Alliés Aucun
Rivaux Bloods, Latin Kings, Crips, Mara Salvatrucha, Dominicans Don't Play, Los Zetas, 18th Street Gang United Blood Nation...

Les Trinitarios ou 3ni sont un gang de rue très violent né à New York en 1989. Il est composé de Latinos-Américains et notamment de citoyens de la République dominicaine immigrés à New York. Les trinitarios sont reconnus pour être le gang le plus actif et le plus agressif de New York ; ils contrôlent le Bronx, Brooklyn, Washington Heights et le New Jersey. Ils se débarrassent de leurs rivaux à coups de machette, sans pour autant négliger les armes à feu. Les Trinitarios s'identifient à la couleur verte ainsi qu'aux couleurs du drapeau de leur pays, la République dominicaine, le bleu, le rouge et le blanc[1][réf. insuffisante].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1989 un détenu de la prison de Rikers Island, appelé El Caballon eut l'idée de former un gang pour protéger tous les détenus d'origine hispanique de la prison[réf. nécessaire]. Ce gang fut rapidement converti en un gang de rue qui contrôla les rues de New York et le New Jersey ; mais en 1990 apparut un autre gang d'origine dominicaine appelé Dominicans Don't Play (gang rival des Trinitarios), mais aussi les Bloods, et les Crips[1][réf. insuffisante].

Identification[modifier | modifier le code]

Les Trinitarios portent des colliers en perles aux couleurs de leur drapeau (République dominicaine), le bleu, le rouge, le blanc mais aussi du vert pour montrer qu'ils appartiennent aux Trinitarios. et s'habillent de ces mêmes couleurs[réf. nécessaire]. Les Trinitarios préfèrent abattre leurs ennemis à la machette[réf. nécessaire]. Ils recrutent dans les zones de leurs territoires et même par Youtube, Facebook, Myspace...

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Julio Caballo BMF-Webb Killa Connect-Indio, sur Youtube

Liens externes[modifier | modifier le code]