Traitement de l'information

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le traitement de l'information est le processus de changement de l'information de toute manière détectable par un observateur. Comme tel, c'est un processus qui décrit toutes les choses qui arrivent (changement) dans l'univers, depuis la chute d'une pierre (un changement de position) jusqu'à l'impression d'un texte à partir d'un système informatique numérique. Dans ce dernier cas, un système de traitement de l'information (ordinateur) change la forme de la présentation de ce fichier texte. Le traitement de l'information peut plus spécifiquement être défini en termes par Claude E. Shannon comme la conversion d'information latente en information manifeste. L'information latente et manifeste est définie à travers les termes d'« équivocation » (incertitude résiduelle, quelle valeur a choisi l'émetteur), la dissipation (incertitude de l'émetteur sur ce que le récepteur a effectivement reçu) et transformation (effort économisé dans le questionnement - équivocation moins dissipation).

En psychologie cognitive, le traitement de l'information est une approche en vue de comprendre la pensée humaine. Elle apparut dans les années 1940 et 1950. L'essence de l'approche est de considérer la cognition comme étant essentiellement informatique par nature, avec l’esprit jouant le rôle de logiciel et le cerveau celui de matériel. L'approche du traitement de l'information en psychologie est étroitement associée au cognitivisme en psychologie et au fonctionnalisme en philosophie, bien que les termes ne soient pas tout à fait synonymes. Le traitement de l'information peut être séquentiel ou parallèle, les deux pouvant être soit centralisés ou décentralisés (distribués). Le traitement distribué parallèle, dans le milieu des années 1980, fut popularisé sous le nom de connexionisme. Au début des années 1950, Friedrich Hayek était en avance sur son temps lorsqu'il formula l'idée d'un ordre spontané dans le cerveau trouvant son origine dans des unités simples de réseaux décentralisés (neurones). Cependant, Hayek est rarement cité dans la littérature du connexionisme.

Il existe deux grands groupes d‘informations : le premier groupe comprend les informations additionnelles, comme celles des systèmes mécaniques, représentant la famille des systèmes non-vivants ; le second groupe englobe les informations non additionnelles, représentant les systèmes vivants. Cette catégorisation a été notamment traitée par Varela (1977).

Le premier groupe d’informations déboucha sur la cybernétique ; « le rassemblement de disciplines (mathématiques, électronique, mécanique) permis de créer la cybernétique dont le but était d’expliquer à l’aide des mathématiques, les phénomènes qui mettent en jeu les mécanismes du traitement de l‘information » (Pitrat, 1987, p. 30).

Quant au second groupe ayant une architecture par mutation organisationnelle, il n’a pas de système mathématique précis de formalisation, il est plus particulièrement associé à la communication. Le monde de la communication est aussi celui du multimédia, le multimédia étant le monde de ceux qui sont chargés de traiter l’information et de la diffuser, comme nous l’indique Raynal et Rieunier (2007).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lehrl, S., and Fischer, B. (1990), « A Basic Information Psychological Parameter (BIP) for the Reconstruction of Concepts of Intelligence », European Journal of Personality, 4, 259-286. Eprint
  • Allen Newell (1990), Unified Theories of Cognition, Harvard University Press, Cambridge, MA.

roger salengro, rdc 29-6

  • Pitrat, J. (1987). La naissance de l’intelligence artificielle, in La recherche en intelligence artificielle. Paris : Éditions du Seuil La recherche.
  • Raynal, F., & Rieunier, A. (2007). Pédagogie : dictionnaire des concepts clés. Apprentissages, formation, psychologie cognitive. Paris : ESF éditeur.
  • Varela, F. (1977). Invitation aux sciences cognitives. Paris : Le seuil.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]