Réseau de neurones (biologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Réseau de neurones artificiel

En neurosciences, un réseau de neurones correspond, schématiquement :

  • Soit à un nombre restreint de différents neurones interconnectés, qui ont une fonction précise, comme le ganglion stomatogastrique qui contrôle l'activité des muscles de l'estomac des crustacés.
  • Soit à un grand nombre de neurones similaires interconnectés, qui ont des fonctions plus cognitives, comme les réseaux corticaux qui permettent entre autres la catégorisation.

Structure[modifier | modifier le code]

Exemple en image de la constitution d'un réseau neural simple :

(3) Réseau neural simple avec deux neurones et deux cellules glialesastrocyte et oligodendrocyte.
(1) Schéma d'un neurone, élément de base d'un réseau.
(2) Connexion synaptique entre deux neurones





Processus[modifier | modifier le code]

Image du cône de croissance d'un neurone de papillon (Sphinx du tabac) ; en microscopie électronique à gauche, et en Microscopie à fluorescence à droite

Les neurones reconfigurent en permanence une partie du réseau, en temps normal et plus encore lors des processus cicatriciels. C'est ce qui explique la plasticité du cerveau.

Les filaments d'actine jouent un rôle important dans le rapprochement des neurones, nécessaire aux interconnexions qui formeront le [réseau] supportant les influx nerveux.

Niveau organisationnel du réseau de neurone[modifier | modifier le code]

La structure des organismes biologiques qui constituent la biosphère peut être décomposée en plusieurs niveaux d'organisation : atomique, moléculaire, cellulaire, tissulaire, organique, des systèmes, et enfin celui de l'organisme dans sa totalité fonctionnelle.

L'étude scientifique du vivant se fait par des recherches sur les éléments de chacun de ces niveaux, puis par la compréhension des interactions entre ces différents niveaux (voir l'article “Méthode scientifique”).

L'étude du niveau du réseau de neurones permet de comprendre le fonctionnement des associations de neurones. Cette compréhension est une nécessité incontournable car ces processus sont fondamentaux : en effet, le cerveau humain est constitué d'environ 100 milliards de neurones[1] organisés en millions de réseaux fonctionnels. Les réseaux biologiques de neurones sont aussi un modèle pour les réseaux de neurones que les informaticiens cherchent plus ou moins à imiter, notamment dans le domaine de l'intelligence artificielle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières études concernant les réseaux de neurones date de la fin du XIXe  siècle, avec les travaux d'Herbert Spencer, Principles of Psychology, 3rd édition (1872), de Theodor Meynert, Psychiatry (1884), de William James, Principles of Psychology (1890), et de Sigmund Freud, Project for a Scientific Psychology (1895).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Williams, R and Herrup, K (2001). "The Control of Neuron Number." Originally published in The Annual Review of Neuroscience 11:423–453 (1988). Last revised Sept 28, 2001. Retrieved from http://www.nervenet.org/papers/NUMBER_REV_1988.html on May 12, 2007.

Articles connexes[modifier | modifier le code]